Après Moscou et la Russie la semaine dernière, après la Pologne, la Slovaquie, et la Roumanie hier et aujourd'hui encore, la France devrait à son tour voir la neige s'abaisser jusqu'à moyenne altitude durant les journées de jeudi et vendredi.

 

De la neige dès 800 mètres d'altitude en fin de semaine


Si quelques flocons sont attendus dès demain (mercredi) sur les Alpes uniquement et au-dessus de 2000 mètres d'altitude, c'est bien pour la fin de semaine que les prévisionnistes nous annoncent une baisse significative des températures et, avec elle, l'abaissement de la limite pluie/neige.

La neige devrait donc faire son apparition dès 800 mètres d'altitude sur les Vosges, le Jura, les Alpes du Nord et sur les Alpes du Sud. Les cumuls annoncés sur ces deux journées varient selon les massifs :

➽ Pour les Vosges, 4 à 8 centimètres tout au plus sont attendus sur la Bresse Hohneck ainsi sur les domaines du Gaschney, du Schnepfenried, du Gérardmer ou bien encore du Lac Blanc.

➽ Cumul similaire (5 à 7 cm) annoncé sur le Jura et les stations des Rousses, de Monts Jura ou bien encore de Métabief.

➽ 5 à 10 centimètres (localement jusqu’à 15 cm) devraient recouvrir les pistes de ski des plus hautes stations du Massif Central (Besse Super Besse, Le Mont Dore, Chastreix Sancy…)

➽ Jusqu'à 20 centimètres attendus sur les plus hauts domaines skiables des Alpes du Nord (La Plagne, Tignes, Les Arcs) et plus généralement entre 10 et 15 centimètres à 1800 mètres d'altitude, 3 à 5 centimètres à 1000 mètres. A noter que les chutes devraient être moindres sur l'Isère.

➽ Jusqu'à 25 centimètres annoncés sur les stations frontalières des Alpes du Sud (Isola 2000, Saint Véran, Vallée du Queyras). Les autres massifs des Alpes du Sud ne devraient être que faiblement touchés par cette perturbation (tout juste 3 à 5 cm)


Vous me direz, la neige en octobre, ce n’est finalement pas si étonnant. Il suffit d'ailleurs de se rappeler qu'en 2013, elle était tombée dès le 10 octobre, et qu'en 2014 nous avions également eu droit à quelques flocons en date du 22 octobre.

Toujours est-il que cette troisième offensive (après les premiers flocons du 23 septembre et ceux de la semaine dernière) nous réjouit d'autant qu'elle va permettre de parfaire les conditions de ski sur les glaciers. Voilà qui est de très bon augure à quelques jours seulement de la préouverture des 2 Alpes dès le 24 octobre.

Mais nous ne réjouissons pas trop vite, car bien souvent ces épisodes hivernaux prématurés laissent ensuite la place à des températures plus clémentes et nous avons tous en mémoire des journées très douces jusqu'à la mi-novembre. S’il est donc trop tôt pour crier haut et fort que l'hiver est enfin là, on peut tout de même se réjouir et trépigner d’impatience en voyant, semaine après semaine, les sommets se couvrir peu à peu de blanc...