Neige et soleil sont au rendez-vous dans le Pays des Ecrins, l'occasion de prolonger les plaisirs de la glisse (sous toutes ses formes) jusqu'aux beaux jours du printemps...

 

Les joies du ski au printemps au Pays des Ecrins


Les stations du Pays des Ecrins sont ouvertes jusqu'au 15 avril 2017 pour Puy Saint Vincent et jusqu'au 26 mars pour Pelvoux-Vallouise, mais il est également possible de pratiquer le ski de randonnée et l'alpinisme hivernal sur ce territoire aux multiples facettes.
A Puy Saint-Vincent : 75 km de pistes à parcourir entre 2700 et 1400 m en zone boisée et découverte avec une vue à 360 ° sur les plus beaux sommets des Ecrins.
A Pelvoux-Vallouise : 25 km de pistes s'offrent à vous allant de 2300 m à 1200 m soit plus de 1000 m de dénivelé à parcourir d'une seule traite sur des pistes au profil naturel.
 
Ces deux stations proposent un vaste domaine hors-piste (à pratiquer avec des professionnels de la montagne, moniteurs de ski ou guides de haute montagne et avec un équipement spécifique DVA, pelle, sonde) qui permet de faire sa trace dans un milieu naturel et protégé. Le Pays des Ecrins est le spot discret pour pratiquer le freeride. Depuis les remontées mécaniques des domaines hors-pistes sont accessibles sous la responsabilité du pratiquant pour descendre jusqu'à 1500 m de dénivelé.  Le printemps est le bon moment pour s'initier à cette pratique comme à celle du ski de randonnée, la chaleur du printemps transforme la neige et la rend plus accessible.

Les atouts freeride du Pays des Ecrins selon Fabien Rulfo, moniteur
« Pour le freeski ou freeride, le Col du Bal à Puy Saint Vincent présente un grand dénivelé et un relief d'exception, à expérimenter, accompagné d'un moniteur. Plus que l'apprentissage du ski Fabien tient à transmettre la découverte d'un lieu, la lecture du terrain permettant d'anticiper et de mieux profiter de la glisse. Il s'agit d'apprendre à de façon ludique, « lire le terrain pour jouer avec » et esthétique, « s'autoriser à faire des figures de la plus simple à la plus compliquée », en fonction des niveaux.
Les avantages du territoire, selon lui, sont variés, les stations du Pays des Ecrins recèlent d'une multitude de spots cachés et tenus secrets sur les pistes et hors-pistes. Il y en a toujours un de praticable en fonction des conditions météo. Les mélèzes très présents jusqu'à 2000 m permettent du ski en cas de mauvais temps et le fort ensoleillement offre un ski confort toute la saison d'hiver. »

 

Ski de randonnées et alpinisme hivernal au Pays des Ecrins


Le printemps est également une période particulièrement propice pour la pratique du ski de randonnée et de l'alpinisme hivernal sur ce territoire aux multiples facettes qu'est le Pays des Ecrins.

Le ski de randonnée
Le ski de randonnée est une activité phare du Pays des Écrins. Le territoire propose des dénivelés et des pentes soutenus pour les skieurs confirmés et des itinéraires faciles et tout aussi plaisants pour les skieurs avides de découvrir des paysages époustouflants. Equipé de skis avec des peaux de phoque, rappelant l'origine du ski, il est possible avec un guide de haute-montagne de sortir des pistes habituelles pour une randonnée alliant tranquillité, sport et découverte de la nature.

L'alpinisme hivernal
Proposée par les guides, cette activité permet d'appréhender les techniques alpines de progression et de sécurité en haute montagne lors d'ascensions. Il s'agit de réaliser des courses mixtes en montagne alliant cascade de glace et course de neige. Pour toutes ces activités, les guides de haute-montagne proposent des sorties collectives ou individuelles. Au mois de Mars, les premiers refuges de Haute montagne ouvrent, accessibles uniquement en skis de randonnée, ils permettent aux randonneurs de réaliser des courses plus longues en haute montagne. Le premier refuge à ouvrir est celui du Glacier Blanc situé à 2542 m, le 17 mars 2017 qui ouvre l'accès en ski de randonnée au Dôme des Ecrins 4015 m, l'incontournable.

 

A propos du Pays des Ecrins


Le Pays des Écrins est un territoire riche en histoires, celle de l'alpinisme avec les premières ascensions au XIXème siècle, celle de l'industrie avec les mines d'argent et l'hydro-électricité, celle de la religion avec la présence vaudoise à partir du XIIème siècle dans la Vallée de Freissinières, celle de l'architecture avec une grande présence de cadrans solaires et le patrimoine vernaculaire des villages typiques de montagne. Situé entre la Durance et la Barre des Ecrins (4102 m), il est à la fois vallées, villages, alpages et haute montagne baignée par le soleil.

Plus d'infos sur www.paysdesecrins.com