Skiinfo utilise des cookies pour personnaliser votre expérience sur notre site web et pour générer des données statistiques. De plus, ces cookies nous aident, ainsi que nos partenaires, à mieux comprendre votre utilisation de notre site et à vous proposer une publicité sur mesure. En cliquant sur le bouton J'accepte, vous acceptez l'utilisation des cookies. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité pour en savoir plus sur la gestion de vos préférences en matière de cookies : Respect de la vie privée
Ok
Francais

L’Oberland bernois, paradis des vacances à la neige

3 octobre 2018 | Olivier Haralambon

Actualités des régions: Oberland Bernois

Stations mentionnées dans cet article: Adelboden, Gstaad, Habkern

L’Oberland bernois, paradis des vacances à la neige- ©Adelboden Tourismus / Roger Gruetter

Session carving sur les pistes parfaitement préparées d'Adelboden

Copyright: Adelboden Tourismus / Roger Gruetter

Déplaçons à peine le curseur vers l’Est, et nous voilà dans l’Oberland bernois. L’«Oberland» ou « pays supérieur » est donc la partie montagneuse du canton. Au sud de Berne, les deux lacs de Thoune et de Brienz en marquent le commencement. La prospérité de la région s’enracine dans les splendeurs de la nature. Les points de vue époustouflants y sont légion, et la région recense quelques « lieux saints » des vacances à la neige. Les données chiffrées impressionnent : 800km de pistes et 224 remontées mécaniques recensées, 350km de pistes de ski de fond et 200km de chemins de randonnées raquette, les plus belles pistes de luge. C’est ici aussi que survivent (revivent ?) tous les styles, toutes les disciplines du ski — du snowboard au ski cross — et même toutes ses traditions, de l’antique télémark et ses virage si coulés, au plus récent carving. L’Oberland, en somme, c’est la neige à toutes les sauces.

 

Adelboden-Lenk : la neige garantie


À 1300m d’altitude, Aldeboden est un petit village dans la veine la plus pittoresque. Façades de bois percées de la lumière orangée de l’âtre et noyées sous la neige bleue du crépuscule comme un gâteau sous la crème : le tableau pourrait illustrer un calendrier de l’Avent.

Mais derrière cet avers coquet et familial se dissimule un domaine de glisse redoutablement équipé. Les petites stations qui constituent le domaine Aldeboden-Lenk, totalisent pas moins de 200km de pistes et 70 remontées. À cela il faut ajouter une qualité de neige réputée, et toujours égale tout au long de la saison : 60% du réseau de pistes peut être enneigé artificiellement. Il n’y a donc aucun stress à programmer son séjour sur place, on ne risque guère d’y esquinter ses skis sur les cailloux !

Par ailleurs, Aldeboden-Lenk s’inscrit dans l’opération tarifaire « Forfait Top 4 » : un forfait unique, valable sur quatre domaines (Adelboden-Lenk, Gstaad, région skiable de la Jungfrau et Meiringen-Hasliberg), totalisant 666 kilomètres de glisse. Ce véritable sésame fait d'ailleurs l'objet d'une pré-vente promotionnelle à 666CHF (au lieu de 950, soit environ 585€ au lieu de 835€) pour la saison complète.

À condition d’éviter le créneau du 11 au 13 janvier prochains, où ils devront céder la place aux cadors de la Coupe du Monde, les skieurs avertis pourront toujours se frotter au « Chuenisbärgli », une des plus célèbres pistes de super G. D’abord une partie abrupte, avant que la déclivité ne s’adoucisse momentanément (mais sur un passage en dévers : on n’a rien sans rien !), puis un virage bien serré ouvrant sur le dernier tronçon, hyper-raide (l’inclinaison max avoisine les 60%) et piégeux : expertise technique et condition physique sont les critères à remplir pour espérer s’en sortir sans embûche.

Sur le Betelberg à Lenk tout comme sur le domaine de Silleren à Adelbodend, les parcs « Audi Ski Cross » attendent les challengers. À ne pas oublier le « Snowpark Crazy » Elsigen-Metsch à Frutigen qui est également une aventure pour les amateurs d’adrénaline.

Snowboarders et freestylers ont rendez-vous au « Gran Masta Park », où ils enchaîneront les figures entre deux tartines au fromage fondu concoctées au « Grill’n’Chill ». On n’en attend pas moins, le Grand Masta Bar se charge de l’ambiance musicale et organise de nombreux événements, musicaux mais pas seulement : mention spéciale à la « Full Moon Fondue ». Évidemment il existe alentour maints restaurants d’alpage plus classiques, où déguster des nourritures terrestres Spätzli, bœuf BEO (bœufs de l'Oberland bernois) arrosés de vins suisses dans un climat plus quiet.
 
N’oublions ni la luge, partie intégrante des modes de vie montagnards, ni la possibilité de dîner (voire d’y dormir), dans un igloo. Ici, on l’aura compris, la glace n’est pas de nature à refroidir l’humeur.

Les immanquables d'Adelboden-Lenk
Le forfait Top4 Ski Pass qui vous ouvre les portes d'un immense terrain de glisse
• La fameuse piste Chuenisbärgli dévallée chaque année par les meilleurs mondiaux
• La traditionnelle course de traîneaux «à cornes» Horäschlittä-Renä
Le snowpark du Gran Masta Park

Vos contacts privilégiés :
• Office de Tourisme d'Adelboden-Lenk-Kandersteg / Tél: +41 (0)33 673 80 80 / https://www.adelboden.ch
Skiregion Adelboden-Lenk / Tél: +41 33 736 30 30 / http://www.adelboden-lenk.ch

 

Gstaad, le ski chic et pas toc


Dans ce village qui ne compte que 3200 habitants, nombre de célébrités mondiales trouvent refuge quand vient la neige. De fait, cet écrin au centre piétonnier est truffé de palaces, de joaillers, de boutiques de haute-couture et, évidemment, de toques et de tables étoilées. Exemple parmi d’autres le « Chesery », où officie le chef Robert Speth, est noté18 par le Gault-et-Millau. Mais au-delà du luxe, c’est parce qu’il allie l’up-to-date à la préservation miraculeuse d’un caractère alpin authentique que le lieu séduit. Gstaad est de ces endroits privilégiés que le « progrès » ne défigure pas. Même l’énorme « Gstaad Palace » domine les chalets de bois sans faute de goût. D’évidence, il y a une magie du lieu.

L’actrice Julie Andrews, incarnation d’une élégance sans faille, le désigne comme « the last paradise in a crazy world ».
Gstaad est l’épicentre d’une « destination de vacances » qui regroupe dix villages de chalets, situés entre 1000 et 1400 mètres d’altitude, où l’on skie chic et pas toc, jusqu’à 3000m (le domaine est relié au site Glacier 3000).

Ses 200km de pistes et ses 42 remontées mécaniques (toutes accessibles avec le seul « forfait Top 4 ») autorisent toutes les pratiques du ski, alpin ou de fond, aussi bien que la randonnée en raquette, la luge, etc. Ici la piste de référence est située sur le Wasserngrat : la pente moyenne du « Tiger Run » est de 45° — attention les cuisses !

Parce que rien n’est trop beau, certains soirs on peut s’offrir une séance de ski nocturne sur le Rinderberg, que de gros projecteurs éclairent comme un stade. Au silence de la neige s’ajoute celui de la nuit, au bruit de vos carres celui votre respiration, et c’est merveilleux.

Comme de juste, l’ensemble du domaine skiable est parsemé de gîtes, de bars, de restaurants, bref :  de tous les conforts et réconforts imaginables.

Il n’y a qu’à Gstaad qu’on puisse arriver mains aux poches pour apprendre le ski : l’offre comprend des « packs » destinés aux purs débutants, incluant outre la leçon elle-même, le prêt et le choix guidé du matériel, voire le billet de train depuis Montreux.

Les immanquables de Gstaad
• Faire le plein d’oxygène au Glacier 3000
Déguster de succulents produits du terroir dans un cadre exceptionnel
Emporter un peu de Gstaad avec soi (vous trouverez forcément votre bonheur sur la promenade piétonne de Gstaad)


Votre contact privilégie :
• Gstaad Saanenland Tourisme / Tél: +41 33 748 81 81 / https://www.gstaad.ch

 

Interlaken


Bienvenue au pays des miroirs. Les sommets enneigés sont la part narcissique de la nature : pour peu qu’un lac s’étale à leur pied, ils s’y mirent, captifs de leur propre reflet. Déplacer les montagnes est encore plus difficile dans ces conditions.

Interlaken, comme son nom l’indique même à qui n’a pas fait allemand-première langue, est construite sur l’étroite bande alluviale qui sépare les lacs de Thoune et de Brienz. Les panoramas à l’entour, d’autant plus féériques qu’ils se redoublent sur les eaux jades et turquoises, ont toujours attiré le voyageur. Ainsi, Goethe ou Byron s’usèrent les yeux sur la triade majestueuse Eiger, Mönch et Jungfrau.

Nous concernant, Interlaken, c’est surtout la preuve qu’on n’est pas obligé de choisir une station d’altitude pour camp de base. Depuis la ville même, l’accès aux pistes est très aisé : bus gratuits pour skieurs, innombrables trains de montagne vous déposent aux pieds des télésièges ou remonte-pente. Le domaine skiable de la Jungfrau a de quoi combler les skieurs ou les boarders de tous poils et jusqu’aux plus exigeants. Les stations de Mürren-Schilthorn, de Grindelwald-Wengen et Grindelwald-First rivalisent de qualité (pistes de difficultés variées merveilleusement entretenues, snowparks, remontées, bars et restaurants d’alpage), promettant 206km de ski au total. Depuis la Kleine Scheidegg, vous pourrez prendre ce fameux petit train rouge à crémaillère et accéder à « la plus haute station ferroviaire d’Europe », à 3454m. Des quais perdus dans la neige aveuglante, des rails en plein ciel : comme on est loin du métro, et comme c’est bon !

Mais on peut aussi faire le choix d’une glisse plus « douce » et d’environnements plus familiaux. Par exemple, s’arrêter à Beatenberg d’où la vue est sublime, où monter à l’Axalp sur les hauteurs de Brienz.

Mais tout cela (le ski, quoi !) est sans compter avec les bonnes raisons de ne pas quitter Interlaken ! De mi-décembre à fin février, « Top of Europe ICE MAGIC » y déploie ses patinoires de plein air. La plus vaste (750m2) est reliée aux quatre autres par 450m de pistes, et les patineurs y virevoltent jusqu’à la nuit tombée, où l’éclairage coloré les plonge en pleine féerie.

Après la neige et la glace, on peut encore glisser sur la surface de l’eau : entre deux coups de pagaies, la fendre silencieusement. Oui, oui, même en hiver, on peut louer kayak (et combinaison étanche, rassurez-vous) pour une excursion in-ou-blia-ble : tout se passe comme si la position assise rendait plus humble encore, et encore plus énormes, plus majestueux, plus fantastiques les sommets !

Les immanquables d'Interlaken
• Le charme particulier à cette station de villégiature
Se perdre dans la ville entrecoupée de ponts, d’eau, mais surtout de montagnes tout autour de vous
• Le train à crémaillère et ses paysages magnifiques au pied de la triade composée de l'Eiger, du Mönch et de la Jungfrau.
L'immense patinoire ludique au centre-ville et son restaurant chalet suisse.

Votre contact privilégié :
• Office de Tourisme d'Interlaken / Tél: +41 (0)33 826 53 00 / http://www.interlaken.ch

 

Galerie photos

pistes de ski Adelboden - © Adelboden Tourismus / Roger Gruetter
Ice Magic patinoire Interlaken - © Office de Tourisme d'Interlaken
kayak hiver Interlaken - © Office de Tourisme d'Interlaken
station de ski Interlaken - © Office de Tourisme d'Interlaken

Voir Tout

Publicité

Publicité

Publicité

Profitez encore plus de Skiinfo

Obtenez les bulletin neige, les conditions de ski et les prévisions météo de vos stations de ski et domaines skiables préférés. C'est par ici...