Francais

Comment bien choisir son casque de ski/snowboard ?

25 juin 2019 | Stéphane Giraud-Guigues

Les conseils de Skiinfo pour vous aider à trouver le casque de ski/snowboard adapté à vos besoins. Celui qui vous protégera efficacement tout en se faisant oublier...

Les conseils de Skiinfo pour vous aider à trouver le casque de ski/snowboard adapté à vos besoins. Celui qui vous protégera efficacement tout en se faisant oublier...

Copyright: V&P Photo Studio - Fotolia.com

On le sait, la pratique du ski et du snowboard, n’est pas sans risque. L’évolution du matériel a beau apporter son lot de protections, le constat est saisissant : seulement la moitié des skieurs/snowboardeurs adultes français portent un casque de ski/snow. Entre ceux qui le trouvent gênant ou encore « ringard » et les autres qui pensent être suffisamment prudent, les « faux » arguments ne manquent pas ! Cet équipement est pourtant indispensable. Au delà du simple accessoire "fashion", il offre de nombreux apports techniques utiles à la pratique de la glisse et peut s’avérer salvateur lors de chute, de chocs et autres mésaventures. Pour autant, un bon casque de ski doit se faire oublier et ne pas vous gêner. Léger, ventilé, avec ou sans visière... Nos conseils pour bien le choisir.

 

Choisir son casque de ski, étape par étape


Voyons ensemble comment faire le bon choix au moment d'acquérir son prochain casque de ski/snwobaord. Quels sont les critères à prendre en considération, quels éléments vérifier ? Quels sont les principaux facteurs de choix d'un bon casque de ski ? Et surtout, quels conseils suivre pour trouver le matériel adapté à ses besoins...

➽ Choisir un casque à la bonne taille

Ca peut vous sembler trivial comme conseil mais certains passent outre et empruntent le casque d'un ami ou d'un grand frère. Une bien mauvaise habitude puisque le simple fait de porter un casque trop grand peut contribuer à accentuer les éventuelles séquelles d'une chute. Pour choisir la bonne taille de votre casque de ski, il suffit de mesurer votre tour de tête. Pour cela munissez vous d’un ruban de couturière, et positionner le au-dessus de vos oreilles et de vos sourcils, vous obtenez une taille qui varie entre 52 et 65 cm environ. Une fois que vous avez cette information, reportez vous aux caractéristiques du casque de votre choix, et vérifier qu'il correspond bien à votre taille :

Taille Smalm = 52 à 55,5 cm de tour de tête
Taille Medium = 55,5 à 59 cm de tour de tête
Taille Large = 59 à 62,5 cm
Taille XL = au delà de 62,5 cm

➽ Optez pour un casque léger

Après la taille, le poids est incontestablement un critère important de choix d'un casque de ski. Un casque léger aura tendance à se faire oublier et vos mouvements ne seront pas pénalisés par le poids.

➽ Système d'aération et de ventilation réglable

Une bonne ventilation vous permettra de réguler la température, d’évacuer la sueur et ainsi de ne pas transpirer sous votre casque. Il est donc préférable de choisir les casques offrant un système de ventilation réglable qui vous permettra de modifier le flux d’air d'aération pour un maximum de confort sur les pistes de ski...

➽ Quid de l'entretien et de l'hygiène ?

Pour faciliter son entretien et garantir l'hygiène de votre casque de ski, optez pour un modèle dont les housses et les garnitures internes sont détachables et lavables.

➽ Coussinets et doublure du casque

Certains modèles de casque de ski/snowboard sont vendus avec des coussinets amovibles permettant de régler le volume du casque à la forme de votre tête. Ce type de doublure amovible offre par ailleurs l'avanatge d'être lavable ce qui est agréable après une journée de ride.

➽ Option audio intégrée au casque

Certains casques sont pourvus d'écouteurs audio intégrés qui vous permettent d’écouter votre lecteur mp3 ou votre playlist favorite en bluetooth. Attention, cette pratique, bien qu'agréable vous isole néanmois de l'environnement extérieur et peut s'avérer dangeureuse (perte de concentration, abstraction des skieurs évoluant autour de vous...)

 

Le port du casque est vivement conseillé  - © © Christian Arnal

Le port du casque est vivement conseillé

Copyright: © Christian Arnal

 

Questions/réponses à propos des casques de ski


Comme bon nombre de skieurs et snowboarders se posent un tas de questions concernant les casques de ski/snow, voici une petite FAQ (Foire Aux Questions) qui leur sera bien utile…

1. Quand changer son casque de ski ?

La durée de vie d’un casque est directement liée à l’usage qui en est fait ainsi qu’à son exposition plus ou moins importante aux intempéries, à l’humidité et aux rayons UV. Ainsi deux cas peuvent se présenter : soit le casque de ski a subi un ou plusieurs chocs, ce qui nécessite de le changer car son efficacité en a été impacté (en cas de doute, un contrôle d’intégrité peut être effectué par un professionnel spécialisé). Soit aucun choc n’est à déplorer, auquel cas les fabricants conseillent de le changer tous les cinq ans (la date de fabrication faisant foi - date indiquée sur l’étiquette Mois/Année de fabrication, apposée à l’intérieur du casque conformément à la norme CE EN1077).

2. Comment prolonger la durée de vie de son casque de ski ?

Afin de garantir sa longévité et son efficacité (dans la limite de ses 5 ans d’utilisation), certaines mesures sont à prendre en compte : transport dans un étui en tissu et rangement dans un endroit sec, éloigné de toute source de chaleur tout comme du soleil direct.

3. Comment entretenir son casque de ski/snowboard ?

On ne nettoie pas son masque de ski avec le premier solvant venu ! Seul est conseillé l’utilisation d’eau et de savon neutre pour son entretien (éviter les fluides de nettoyage).

4. Faut-il opter pour un casque de ski avec ou sans visière ?

Selon son budget et le degré de confort que l’on souhaite, la question de la visière intégrée au casque de ski peut se poser. Sans visière, le casque de ski reviendra forcément moins cher et il sera toujours possible d’y adapter son masque de ski (les lunettes de soleil sont déconseillées). La visière intégrée présente de réels avantages techniques : vision périphérique afin de skier sans gêne mais également confort de vision inégalée avec l’intégration d’un écran photochromiques (dont la teinte varie en fonction de la luminosité) ou encore les double écrans (un foncé pour le soleil et un clair pour les jours de mauvais temps).  Enfin il s’agit d’un must to have pour les porteurs de lunettes de vue qui trouveront là le confort total.

5. Quel budget/prix consacrer pour l'achat d'un casque de ski ?

L’éventail de prix d’un casque de ski/snow est très large : de moins de 50€ pour les entrées de gamme, sans visière bien évidemment, aux performances limitées à plus de 250€ pour les Rolls Royces de la vision et du confort.

6. Que porter sous son casque ?

Il existe des bonnets spécifiquement adaptés au port d'un casque de ski. le choisir de préférence en matière stretch offrant une adaptabilité morphologique optimum pour épouser au mieux la tête sans gêner le port du casque ainsi qu’en maille synthétique permettant une bonne évacuation de l’humidité. Le bonnet classique est à proscrire.

7. Comment fixer une caméra sur son casque de ski ?

Les caméras de sport s’adaptent parfaitement bien au-dessus de la plupart des casques de ski. Encore faut-il les fixer correctement. Tout d’abord il faut veiller à coller correctement le sticker de fixation fourni avec la caméra : centrage et séchage minimum 24h avant utilisation, préférablement par température basse. Ensuite il faut toujours vérifier que le socle auquel est accolé le sticker s’enclenche parfaitement avec la patte de fixation de la caméra (entendre le « clic » est la garantie d’une caméra bien arrimée).

8. Comment décorer, personnaliser et relooker son casque de ski ?

Compte tenu du fait que les peintures et autres composés chimiques composant les colles des stickers peuvent endommager les casques de ski, il est conseiller d’utiliser des stickers spécialement conçus à cet effet (ne détériorant pas les performances du casque) ou encore de faire appel aux services d’un professionnel (aérographe). De plus le résultat sera forcément plus réussi (non pas que l’on doute de vos compétences en la matière ...)

 

Mais au fait, comment est fabriqué un casque de ski ?


Un casque de ski est conçu pour vous protéger des obstacles que vous risquez de rencontrer en montagne : rochers, autres riders, arbres, verglas etc. Et contrairement aux casques d’escalade ou de skateboard, les casques de ski/snow possèdent des caractéristiques techniques avancés, telles que la protection des oreilles, la ventilation réglable, une protection efficace contre le froid ainsi que leur adaptabilité avec un masque de ski.
 

➽ Un casque de ski est généralement composé de 2 couches

La coque extérieure du casque - la surface rigide - qui vous protègera la tête contre les chocs et les objets tranchants, et dont une des propriétés est de propager l’impact sur une plus grande partie du casque.

La doublure intérieure qui se compose généralement d’EPS (polystyrène expansé). Son but est d’absorber l’impact et ainsi d’éviter les traumatismes crâniens. La doublure interne agit comme une mousse qui se comprime en absorbant le choc, et vous laisse ainsi toute votre tête.
 

➽ Les différentes technologies de fabrication des casques de ski

Technologie « In Mold » : la Technologie « IN MOLD » a pour concept de mouler le casque de ski en fusionnant la coque externe avec l’amortisseur de choc en EPS (polystyrène expansé).  La coque de votre casque est donc faite d’une pièce unique. L’avantage de ce processus est d’apporter de la légèreté à l’équipement, une ventilation plus performante ainsi qu’une diffusion optimum de l’impact en cas de choc.

Moulage classique : Les casques de ski/snow conçus par moulage classique sont constitués de 2 pièces bien distinctes : la coque externe et l’épaisseur interne. La coque externe est faite en plastique dure ABS, et, l’épaisseur interne (l’amortisseur de choc) est faite par moulage en EPS.  Les deux parties sont réunies et collées. Ce processus de fabrication est moins onéreux que le modèle « in molding ». Mais le casque de ski est plus lourd, et il est difficile de créer une ventilation réglable.

Ridez protégés ! Pensez au casque ainsi qu'aux prtections dorsales  - © © Christian Arnal

Ridez protégés ! Pensez au casque ainsi qu'aux prtections dorsales

Copyright: © Christian Arnal

 

  

Piqûre de rappel sur la nécessite du port d’un casque de ski/snow


L'accidentologie et les conséquences du non port du casque au ski sont des thèmes à ne pas prendre à la légère. Rappelons que les lésions à la tête arrivent en deuxième position des blessures occasionnées lors des accidents aux sports d’hiver. C’est ce que constate l’Association des Médecins de Montagne qui déplore entre 4000 et 5000 traumatismes crâniens chaque saison sur les pistes de ski françaises. Paralysie faciale, perte d'équilibre, troubles de la mémoire... Ce sont autant de séquelles qui menacent si on pratique le ski ou le snowboard sans casque.

Pourtant selon des études récentes, entre 40 et 50% des skieurs français adultes boudent le port du casque de ski : des skieurs qui, au-delà d’augmenter les risques de subir des traumatismes en cas de chutes ou de chocs violents, donnent le mauvais exemple aux enfants. Il est toutefois à noter que le port du casque est obligatoire pour les enfants qui suivent les cours des Ecoles de Ski et que les jeunes skieurs sont plus de 97% à porter le casque de ski (une génération qui en aura pris l’habitude ?)

A l’étranger, les choses sont différentes. Au Canada ou encore aux Etats-Unis par exemple où le port du casque de ski est obligatoire pour tout skieur empruntant les pistes balisées et porteur d’un titre de transport (forfait de ski) en cours de validité.


Alors n’hésitez plus : équipez-vous d’un casque de ski pour profiter des joies de la glisse tout en optimisant votre sécurité, d’autant que le matériel a évolué ces dernières saisons pour devenir un véritable équipement intégré (légèreté, design). Loin de passer pour des riders ringards, les skieurs et snowboarders casqués sont désormais « tendances ». On pourrait même parier sur un dénigrement des skieurs et snowboarders sans casque dans les prochaines années…

 

Publicité

Publicité

Publicité

Profitez encore plus de Skiinfo

Obtenez les bulletin neige, les conditions de ski et les prévisions météo de vos stations de ski et domaines skiables préférés. C'est par ici...