Hôtels de charme, restaurants gourmands, chambres douillettes, nous vous livrons nos adresses cosy, à l’atmosphère «chalet» où l’on se sent tout de suite bien. Nous avons visité chacun de ces lieux, qui ont pour principal point en commun d’être situés dans un domaine skiable où la qualité de ski est elle aussi au rendez-vous, puisque c’est tout de même le plus important quand on part en montagne !

 

Un séjour à la Ferme... La Clusaz (74)


Sur la route du Col des Aravis, le gros chalet-hôtel La Ferme surplombe les toits de la Clusaz. Skis aux pieds, on rejoint les remontées mécaniques pour commencer sa journée sans tarder, et dévaler les pistes, de Beauregard à Balme, en passant par le Massif de l’Aiguille. Ici, on se sent comme à la maison, les chambres sont confortables et cosy, avec une décoration néo montagnarde très réussie. Le restaurant garde l’esprit d’une ferme auberge et la carte fait la part belle aux spécialités locales, aux viandes grillées, mais aussi aux légumes de saison. L’ambiance chaleureuse et conviviale, l’atmosphère cocooning et les plats savoureux laissent un souvenir inoubliable ! Et après une bonne journée de ski, on se délasse dans le jacuzzi extérieur...

 

+ Un dîner au bout du monde... La Chenillette, Les Confins, La Clusaz (74)
En soirée, les Confins prennent vraiment des airs de hameau du bout du monde, et le restaurant la Chenillette, ceux d’un refuge de montagne. Bois blond, cadres anciens, lumières tamisées, la salle est agréable et la cuisine gourmande... On se laisse tenter par un risotto aux gambas et son craquant au parmesan, un éventail de magret de canard au miel et au romarin, un filet de perche, ou même une potée savoyarde, difficile de choisir !
On peut aussi venir à la Chenillette le midi, après un run hors-piste dans Bellachat par exemple !

   

Un week-end à l’Epicerie-Mercerie, Chambres d’hôtes, La Thuile, Sainte-Foy Tarentaise (73)


À une quinzaine de kilomètres de Tignes ou Val d’Isère, l’ancienne Épicerie Mercerie de la Thuile a été transformée en chambres d’hôtes cosy. Chaque jour, on a le choix d’aller skier sur l’espace Killy (en un quart d’heure), à Sainte-Foy (en 5 minutes) ou encore aux Arcs (via Villaroger, en 10 minutes). On peut ainsi s’adapter aux conditions de neige, ou à ses envies du moment : kilomètres de pistes sur l’espace Killy ou secret spot freeride à Sainte-Foy ? Bâtie en 1851, l’Épicerie Mercerie garde son histoire et son authenticité, car elle a été rénovée avec des techniques à l’ancienne et un grand respect des matériaux. On s’y sent tout de suite comme chez soi, puisque les propriétaires ont fait le choix d’un petit volume (5 chambres de charme) pour être plus proches des clients. En rentrant du ski, on se pelotonne dans un plaid près de la cheminée ou on profite du spa. On peut aussi dîner à l’Épicerie, Evelyne et Michel mitonnent des petits plats savoureux entre tradition locale et cuisine du monde.

 

+ Une pause gourmande... Chez Mérie, Le Miroir, Sainte-Foy Tarentaise (73)
Niché au coeur du très joli hameau authentique du Miroir, Chez Mérie est la pause idéale pour déjeuner après avoir profité de la poudreuse de Foliet’, un run hors piste connue, mais magnifique. Le chalet, très typique, est décoré avec goût, l’ambiance y est très chaleureuse, avec beaucoup de bois, de peaux de bêtes, de canapés ultras confortables, de petits détails... On se love sur une banquette avant de déguster une cuisine ultra fraîche et généreuse, aux inspirations traditionnelles relevées de petites idées novatrices.

La cuisine de Mérie tout autant que sa décoration et son accueil valent vraiment de s’y arrêter un moment, avant de rejoindre Sainte-Foy Station en navette.

Renseignements : 04 79 06 90 16

   

Une nuit sur les pistes... Chalet le Pi Maï, Hameau de Fréjus, Serre Chevalier (05)


On rejoint le chalet Pi Maï via la télécabine de Fréjus, puis en ski (les bagages dans la dameuse) puisqu’il est perché sur les pistes, en altitude ! L’endroit est ainsi stratégique : on est les premiers à faire notre trace le matin, en partant du chalet skis aux pieds, prêts à découvrir l’étendue du domaine et de ses possibilités. Et le soir, la montagne est à nous, alors que tous les skieurs sont redescendus en vallée ! Côté décoration, c’est simple et douillet, la cheminée crépite dans la salle de restaurant où les hôtes des 6 chambres se retrouvent pour goûter le calme de l’altitude. Et si on ne séjourne pas au Pi Maï, on peut aussi venir en soirée pour dévorer une soupe en carrosse, une grillade ou le gratin maison de Mimi et Riquet, avant de redescendre à la lueur des flambeaux !

 

+ Boire un verre de vin au 1420... À l’étage de la Coursive de Prélong, Serre Chevalier (05)
Pour boire un chocolat ou un vin chaud après le ski, le 1420 semble tout indiqué avec son atmosphère à la fois montagnarde et moderne. Pierre et bois côtoient des formes et des matériaux plus contemporains, l’ensemble est soigné, raffiné et chaleureux. C’est aussi l’occasion de goûter à la bière locale, la Tourmente, que l’on choisit parmi les 18 sortes proposées, ou de déguster un verre de vin. La cave du 1420 est en effet complète et variée, avec des vins de différentes sortes et différents pays. Les rhums, liqueurs et eaux de vies de la maison sont aussi renommés. À consommer avec modération, histoire de profiter du ski à fond le lendemain !

  

Cocooner dans les Pyrénées... Chez Lionel, à Luz Saint Sauveur (65)


De style architectural plus classique par nature, les Pyrénées proposent encore peu d’établissements très cosy, comme on peut en trouver dans les Alpes. À Luz Saint Sauveur, on a trouvé un appartement de style chalet très chaleureux, aménagé sous les combles d’une ancienne bâtisse de village et décoré avec goût. Un petit chalet a même été aménagé dans le hall pour ranger les skis. Idéal pour une famille de 4 ou 5, il est situé en plein centre de Luz, à mi-chemin entre le domaine skiable du Tourmalet (Barèges - La Mongie- Pic du Midi) et de Luz Ardiden. À quelques kilomètres de là, on peut aussi skier sur Gavarnie, avec une vue incroyable sur le site du même nom. L’appartement est aussi disponible l’été pour randonner dans le Parc National des Pyrénées...

 

+ Manger dans une ancienne bergerie... La Couquelle, Barèges (65)
Située au-dessus de Barèges, près des remontées mécaniques de Tournaboup, la grange de La Couquelle disparaît presque sous la neige en plein hiver. Un charmant refuge par soirée de tempête ou pour manger confortablement entre 2 pistes. L’intérieur a gardé son âme de bergerie et la cheminée réchauffe l’atmosphère. On y mange local, avec un soupçon d’inventivité comme signature.

Renseignements : 05 62 92 68 15