Comment bien débuter en freerando ?

Magazine Astuces et conseils Comment bien débuter en freerando ?

Régulièrement au cours de l’hiver, un membre de la rebloch’team nous présente sa discipline de prédilection et nous délivre quelques tuyaux. Cette semaine, c’est Grégory Trevisiol qui nous délivre quelques conseils pour bien débuter en freerando.

Avant de comprendre comment débuter en freerando il faut comprendre ce qu’est vraiment la freerando. Si ce terme se démocratise énormément dans les stations, la freerando est un vrai mode de vie. Il faut distinguer cette discipline du ski de randonnée. En effet là où le randonneur cherche la performance à la montée, le freerandoneur, lui, recherche la liberté, l’harmonie avec la nature, la découverte de la vrai montagne, celle loin des stations !

 

Le ski de randonnée, une première étape

Bien sûr, il ne faut pas débuter seul. Avant de pouvoir découvrir la montagne telle qu’elle est vraiment, il faut passer par quelques étapes progressives qui permettront de prendre du plaisir en montagne en limitant au maximum les risques.

Il s’agira d’abord de commencer par du ski de randonnée au bord des pistes. Après avoir acquis le bon matériel (voir ci-dessous) il faut se lancer et comprendre par soi-même ce qu’est la randonnée à ski, trouver son but personnel. De nombreux guides ou moniteurs de ski proposent des randonnées initiations qui permettent rapidement de s’équiper correctement et de ne jamais faire d’erreur, qui peut être fatale par la suite en freerando.

 

L’étape supérieure, la freerando

Une fois que cette étape est acquise commence alors le début de la freerando ! Dans un premier temps, choisissez des sorties pas trop longues ni trop engagées. Un col, un sommet mais jamais des sorties qui nécessitent des couteux ou des crampons ! Si vous connaissez mal le terrain hors des pistes, il faut absolument commencer avec un guide ou un moniteur, ainsi qu’effectuer des stages de freerando comme ceux organisés par l’Enena qui permettent d’acquérir les bases en nivologie, mais surtout les bases sur la façon de rider, de choisir sa ligne ! En effet en freerando on analyse un sommet avant de s’aventurer. Il faut rester humble face la montagne, la comprendre, l’analyser pour en dégager la meilleure ligne possible et c’est en ça que la freerando est intéressante ! Il faut analyser le terrain, comprendre comment la pente se dessine, comment la neige s’est déposée sur la face, comment le vent a façonné le terrain.

 

L’exigence d’un bon matériel

En freerando le matériel est un point capital !
Si l’adage « il n’y a pas de mauvais matériel, que des mauvais skieurs » s’applique en piste, il n’en est pas de même en freerando.

Tout d’abord : les skis. Ils doivent être légers ; un matériel lourd vous découragera au bout de la deuxième sortie. De même, il faut trouver un équilibre dans la largeur des skis. Un ski trop large sera bon en poudreuse dans une grande face mais en montée sera trop lourd avec une grosse accroche au sol et donc fatiguant ! Je conseille de ne pas dépasser 100mm au patin pour un ski de freerando. Un équilibre parfait serait un ski tel que le Mythic 97 de chez Dynastar, alliant légèreté, largeur parfaite, mais surtout un ski avec du 97mm au patin ! Il permet aisément de faire des petits virages en pente raide, en couloir étroit mais n’empêche pas les longues courbes dans la fraiche sur des grandes faces vierges comme chacun de nous en rêve !

Ensuite : les chaussures. Peut-être l’élément le plus dur à choisir ! Ici c’est l’équilibre entre souplesse à la montée et rigidité à la descente qu’il faut trouver. Une chaussure qui me donne beaucoup de plaisir en freerando est la nouvelle Lange xt freetour 110. En effet, elle possède un système montée descente très simple d’utilisation puisqu’il s’agira simplement de lever ou baisser une petite languette placée à l’arrière de la chaussure. La chaussure crochet ouvert en mode marche est ni trop souple, comme certaines qui créent alors des frottements dans le chaussons et des douleurs aux pieds, ni pas assez souple, ce qui créerait des difficultés en montée. Elle dispose également de lacets sur le chausson comme des chaussures de snowboard ce qui permet d’avoir un maintien optimal.

Il ne faut pas non plus négliger le textile. Un vêtement souple, léger, résistant et chaud sera nécessaire et tous ne répondent pas à ces critères. Pour ma part, je fais confiance à la marque Millet, qui grâce à ses nombreux testeurs professionnels, réussit à rendre ses vêtements très performants. Je pense notamment à la gamme Cargo avec la veste et le pantalon qui remplissent toutes les exigences de la freerando pré-cités !

Enfin, au bout de quelques randos, vous aurez le niveau de vous lancer sur des sorties plus engagées : il vous sera nécessaire d’acquérir des crampons et un piolet.
Pour les crampons il est absolument nécessaire d’avoir des crampons à 12 piques et surtout en acier qui supportera mieux les contraintes de la montagne (glace, rocher ect…). Pour le piolet, un seul suffira : un piolet basique, manche droit.
La freerando n’est pas de l’alpinisme, toutefois ce matériel est souvent nécessaire pour réussir à atteindre certains sommets qui nous font tant rêver !

Point sécurité :Les stages DVA sont obligatoires. Avoir le pack « DVA pelle sonde » sur soi est indispensable, mais il faut surtout savoir s’en servir ! La technologie nous offre aussi un outil qui a déjà sauvé de nombreuses vies dans le monde du freeride et de la freerando :  le sac airbag. Alors n’hésitez pas à conserver un peu de budget pour cela. La montagne est belle mais la vie aussi, autant en profiter le plus tard possible !…

 

Conseils matos pour débuter en freerando

Bien que de plus en plus accessible, la freerando nécessite un matériel spécifique pour être capable de passer partout. Snowleader vous propose un grand choix de skis de rando, souvent proposés en pack avec les peaux de phoque et les fixations pour un équipement freerando complet.

Matériel pour s’éssayer à la freerando

Snowleader : Equipement et matériel de skiSkis de rando, chaussures, peaux, couteaux, sacs à dos et autres accessoires et équipements dédiés à la pratique de la freerando sont à découvrir au rayon « Ski de randonnée ».
S’équiper pour débuter en freerando

 

 

Copyright © 1995-2021  Mountain News Corporation.  All rights reserved.