En cette fin de semaine, Allan CROUVIZIER nous délivre sa synthèse regroupant le contexte météo général et son évolution sur l'Europe et la France pour les prochains jours ainsi qu'une prévision enneigement détaillée pour chaque massifs.

 

Rapport météo du jeudi 14 février 2019


Le calme est enfin revenu sur nos massifs après une fin de semaine marquée par le passage de la tempête Isaias, retour sur cette météo mouvementée :

Comme nous l’avions pressenti la semaine passée, la douceur humide a causé une fonte relative du manteau neigeux en basse montagne, sous 1000m : jusqu’à moins 20 voire moins 30cms dans les secteurs les plus exposés au vent de sud-ouest. Heureusement pour les stations, le redoux aura été de courte durée. Dès dimanche, une dépression nommée Isaias circule d’ouest en est, sur le Royaume-Uni, puis les Pays-Bas. En conséquence, les massifs de l’est ont été balayés par une tempête hivernale, voici quelques rafales max. enregistrées ce dimanche 10 février 2019 en montagne : 133,3km/h à la Dôle (alt. 1675m – massif du Jura, frontière franco-suisse), 129km/h au Ballon de Servance (alt. 1213m - sud du massif des Vosges, Haute-Saône), 120km/h à Belmont (alt. 1010m – nord du massif des Vosges, Bas-Rhin), 131,9 km/h à la croix de Chamrousse (alt. 2250m – Alpes du Nord, massif de Belledonne, Isère). Sur ce même massif, une rafale à 246km/h aurait été enregistrée au sommet de la station des 7 Laux mais cette information n’a pas été réellement confirmée et reste douteuse…

Lorsque Isaias, s’est décalée sur l’Allemagne, le flux a basculé au nord-ouest. En conséquence, la neige est de nouveau tombée jusqu’à basse altitude sous forme de giboulées surtout sur les Alpes-du-Nord où les précipitations se sont davantage formées, le flux de nord-ouest favorisant l’orographie. Ailleurs, les giboulées se sont généralement avérées trop sporadiques et trop faibles pour engendrer un apport nival supplémentaire sur les domaines skiables d’altitudes inférieures à 1000m. A noter que le Massif-Central et les Pyrénées sont grandement restés à l’écart des chutes de neige car trop proche de la dorsale anticyclonique située sur le proche Atlantique.

Malgré tout, la skiabilité est largement préservée sur toutes les basses stations mais les prévisions ne sont pas franchement optimistes pour la semaine à venir. L’anticyclone s’impose sur le pays depuis ce mardi. Les premiers vacanciers de la zone B peuvent donc profiter des conditions idéales pour le ski. Problème, ces conditions sèches et de plus en plus douces vont perdurer dans le temps.

Le puissant anticyclone va petit à petit recouvrir toute l’Europe (sauf le Nord de la Scandinavie). Cette vaste zone de haute pression (1) est entretenue par une activité dépressionnaire vigoureuse sur l’Atlantique (2) ainsi que par un talweg dépressionnaire au large du Portugal (3). A l’avant, comme le flux est orienté au sud-ouest (4) l’iso 0°C va s’envoler jusqu’à des altitudes parfois supérieures à 3000m.

Avec des températures comprises entre +6°C et +9°C à 850hpa-soit environ 1400m, le mercure affichera des valeurs parfois dignes d’une mi-avril dans les stations. Autant dire que les versants exposés plein sud vont se dégarnir à vitesse grand V y compris à haute altitude. Heureusement, les nuits claires permettront toutefois un bon regel nocturne de la neige. La fonte s’annonce plus limitée sur les versants nord et en forêt (pistes de skis de fond), mais la qualité de la neige finira tout de même par se détériorer (neige de printemps).

En début de semaine prochaine, un talweg dépressionnaire sur l’Atlantique pourrait se rapprocher de la France et bousculer la patate anticyclonique. Le comportement de ce talweg dépressionnaire reste néanmoins mal cerné par les modèles. Sur GFS (modèle numérique américain), il parviendrait à traverser le pays (5) et ainsi engendrer des nouvelles chutes de neige sur nos massifs. Tandis que sur CEP (modèle européen), il s’isolerai davantage à proximité du Portugal (5bis). Les conditions très douces et sèches se maintiendraient alors. Pour l’instant, nous privilégions donc un scénario « médian », à savoir des conditions plus humides sur l’ouest du pays dont les Pyrénées pourraient en tirer bénéfice, et plus sèches à l’est. Mais tout ceci peut encore bien sûr évoluer. Quoiqu’il en soit, l’anticyclone devrait à nouveau très rapidement se reconstituer en milieu de semaine prochaine.


Carte 1 issue du modèle GFS : projection pression 500hpa vendredi 15 février 2019 21h

Source : wetterzentrale.de – Image retouchée par Allan CROUVIZIER

Carte 2 issue du modèle GFS : projection pression 500hpa mardi 19 février 2019 6h

Source : wetterzentrale.de – Image retouchée par Allan CROUVIZIER

 

Les prévisions massif par massif


Alpes du Nord

Situation actuelle :
Si les basses stations ont reçu un apport neigeux supplémentaire dans la journée de lundi, 10/25cms selon les massifs à 1000m, le bilan est tout de même négatif par rapport à la semaine passée principalement à cause du redoux pluvio-venteux de la fin de semaine dernière. A cette altitude, l’enneigement est compris entre 50cms sur les massifs Préalpins (Chartreuse et Vercors) et 60cms sur les Belledonne ou le Mont-Blanc, localement 80cms sur les Bauges. Plus haut, le bilan est assez neutre. A 1500m, le mètre et demi est généralement atteint entre Vercors, Chartreuse, Bauges, Chablais, Aravis, Beaufortin, Val d’Arly, Haut-Giffre, Mont-Blanc. Sur l’est de la Maurienne, l’est de la Vanoise, et le sud de la Haute-Tarentaise, la couche de neige reste un peu moins importante mais atteint tout de même le mètre ; loc. un peu moins sur les massifs bordants les Alpes du Sud entre Oisans et Grandes-Rousses. En Haute-Maurienne, l’enneigement reste correct avec par exemple 90cms relevés ce mercredi 13 février au pied des pistes d’Aussois (environ 1500m). De manière plus générale, il est généralement tombé 30/40cms à 1800m sur la totalité de l’épisode entre dimanche et lundi. L’enneigement reste donc très conséquent en haute-montagne, avec parfois plus de 2m à 2000m, plutôt 1m40/1m80 entre Haute-Maurienne et Oisans.

Evolution :
Déjà affaibli dans les basses stations, l’enneigement risque de prendre une claque notamment en adret et ce jusqu’en haute montagne. Avec les températures très largement positives en journée, une perte moyenne de 20/30cms est envisagée sur la tranche 1000/1500m d’ici dimanche. De plus, il s’agira d’une neige de printemps (donc pas forcément très agréable à skier en plein mois de février). En forêt et en ubac, la fonte s’annonce toutefois bien plus limitée notamment grâce au regel nocturne. On guettera le comportement du talweg en début de semaine qui pourrait engendrer des hypothétiques chutes de neige en moyenne montagne.
Suivez l'évolution météo sur meteo-alpes.org ou sur la page Facebook ClimAlpes

En direct de quelques stations :

Saint François Longchamp


Le Grand Bornand


Autrans Méaudre

 

Alpes du sud

Situation actuelle :
Grandement épargnés par la pluie et le vent, les Alpes du Sud n’ont pas reçus de chutes de neige notables, sauf sur l’extrême nord du massif entre Thabor et Dévoluy où il est tombé 10/20cms en moyenne à 1800m. L’enneigement continu débute réellement au-dessus de 900/1100m et augmente rapidement avec l’altitude. A 1500m, l’enneigement est honorable sur l’ensemble du massif : entre 40cms sur le Mercantour et 70cms sur le Thabor loc. 80-90cms sur Pelvoux. Vers 2000m, le mètre est atteint voire localement dépassé comme à Isola 2000 (Mercantour) où la couche de neige atteint 1m30.

Evolution :
A l’instar des Alpes du Nord, la grande douceur sèche ne fera pas de cadeaux. Avec des températures atteignant la barre des 10°C à 1500m, l’enneigement devrait malheureusement considérablement s’affaiblir. La skiabilité devrait toutefois être préservée grâce au travail des dameurs. A noter une possible dégradation en début de semaine prochaine.

En direct de quelques stations :

Orcières 1850


Val d'Allos


Auron

 

Pyrénées

Situation actuelle :
Le manteau neigeux est désormais clairement sur la pente descendante. En effet, le massif pyrénéen a subi à la fois une grande douceur et peu ou pas neige supplémentaire en début de semaine sauf peut-être sur l’extrême ouest du massif (15/20cms à 1800m). La fonte nivale a donc été importante en moyenne montagne. A 1500m, on comptabilise environ 1m entre Pays-Basque et Haute-Ariège. La situation devient problématique entre Capcir et Cerdagne car l’enneigement n’est plus continu à moyenne altitude. C’est par exemple le cas de la Station Nordique du Capcir (environ 1700m) où l’herbe réapparait autour de certaines pistes. En prenant de l’altitude, le manteau neigeux s’épaissit très vite. A 2500m, les 2m50 sont souvent largement dépassés voire les 3m entre Orlu Saint-Barthélemy et Haute-Ariège. A une échelle beaucoup plus locale, la station de Cauterets continue d’afficher un joli enneigement : 4m30 au sommet des pistes.

Evolution :
Les conditions anticycloniques vont perdurer jusqu’en fin de semaine. Des nouvelles chutes de neige sont possibles en début de semaine mais rien n’est sur… Entre temps, il faudra composer avec une très grande douceur (iso 0°C >3000m). Indéniablement, la fonte nivale devrait donc se poursuivre.

En direct depuis quelques stations :

Cauterets


Gourette


Ax 3 Domaines

 

Jura

Situation actuelle :
La douceur humide à bien entamée le manteau neigeux à basse altitude. Les giboulées de lundi n’ont pas pu « compenser » la perte. Finalement, il ne reste que 20/30cms vers 800m. Plus haut, l’enneigement reste toutefois bon sur le massif surtout au-dessus 1000m. A 1300m, on relève généralement entre 1m et 1m20 du nord au sud du massif.

Evolution :
Le Jura n’échappera pas à la douceur. Toutefois, la neige devrait bien résister dans les combes les moins ensoleillées (secteur de Mouthe par exemple). La prévision pour le début de semaine prochaine reste incertaine.

En direct depuis quelques stations :

Monts Jura


Les Rousses


Métabief

 

Massif Central

Situation actuelle :
Resté plus ou moins à l’écart des giboulées ce lundi, le Massif-Central bénéficie malgré tout d’un enneigement correct. A 1500m, la couche de neige est comprise entre 80 et 90cms. Plus haut, le mètre est dépassé avec par exemple 1m20 au sommet de la station du Mont-Dore (environ 1800m). Seul bémol, le massif n’ayant pas échappé au redoux de la fin de semaine dernière, la couche de neige s’est fortement amincie sous 1100m.

Evolution :
Comme pour la majeure partie du pays, soleil et douceur sont au rendez-vous en ce milieu de semaine. Cette douceur devrait s’accentuer sur le massif jusqu’en fin de semaine. La qualité de la neige va donc se détériorer, puisqu’il s’agira davantage d’une neige de printemps. A surveiller des éventuelles chutes de neige en début de semaine prochaine.

En direct depuis quelques stations :

Le Mont Dore


Besse Super Besse


Le Lioran

 

VOSGES

Situation actuelle :
Le massif vosgien et ses domaines skiables de basses altitudes ont beaucoup souffert du vent de sud-ouest (tempête Isaias) et de la pluie en fin de semaine dernière. Les giboulées de lundi s’étant montrées trop faibles, le bilan est malheureusement négatif sur l’ensemble du massif. Au-dessus de 1000m, la perte est restée néanmoins bien plus limitée. A cette altitude, l’enneigement avoisine encore les 80cms voire 1m du côté du Col de la Schlucht (1139m). .

Evolution :
La prévision est simple : soleil et grande douceur jusqu’en fin de semaine. La température devrait atteindre les 10°Cen journée à 1000m, entravant ainsi la couche de neige. Pour la skiabilité, il ne devrait en revanche pas y avoir de problème.

En direct depuis quelques stations :

La Bresse Hohneck


Gerardmer


Le Markstein


NB : Les prévisions concernant les chutes de neige couvrent une échéance jusqu’à moyen voire long terme. Ces prévisions sont donc bien sûr évolutives.