Skis Wed’ze : des skis plaisants, performants et accessibles

Magazine Matériel de ski Skis Wed’ze : des skis plaisants, performants et accessibles

Lignes de côte, cambrure, rocker, shape, structure du noyau, inserts anti-vibrations… les fabricants de ski travaillent sans relâche pour nous proposer de nouveaux modèles chaque année (plus d’une cinquantaine chaque hiver pour les plus grandes marques). Entre véritables innovations technologiques et simple « redesign », il est parfois difficile de s’y retrouver et de choisir LA paire qui satisfera nos attentes surtout quand celle-ci est affichée à 700, 800 voire 900 euros…

Depuis quelques saisons déjà, les magasins Décathlon, ont fait le choix de démocratiser tout ça en se lançant dans la conception et la fabrication de leurs propres skis. Ainsi, au rayon glisse, aux côtés des skis Rossignol, Atomic ou bien encore Salomon (pour ne citer qu’eux), vous trouvez désormais des skis Wed’ze, imaginés, conçus et fabriqué par la marque elle-même.

Mais que valent vraiment ses skis ? S’agit-il de skis « low cost » ou sont-ils comparables (en termes de performances) avec les skis des autres marques ? Et pourquoi sont-ils si peu chers ?

Proposer des skis bon marché sans rogner sur la qualité, tel est le pari de Wed’ze

Dans l’esprit du plus grand nombre, les skis Décathlon sont généralement perçus comme étant des skis de supermarché, certes pas chers mais peu performants et sans doute fabriqués en Chine. C’est vrai que la simple comparaison des étiquettes de prix laisse perplexe : Comment une paire de ski vendue 250 € peut se montrer aussi agile et plaisante qu’une paire vendue plus de 2 ou 3 fois ce prix ?

Ce moindre coût, il ne s’explique pas par une qualité sacrifiée mais par un modèle de conception et de commercialisation totalement différent de celui suivi par les fabricants « classiques ». Wed’ze peut en effet s’appuyer sur ses équipes de R&D pour la conception de ses skis et elle ne s’en prive pas puisqu’elle vient de mettre au point un nouveaux process de fabrication par assemblage/moulage (là où les autres marques procèdent par collage/injection).

Mais la grande force de Wed’ze repose surtout sur le réseau de magasins Décathlon à travers lesquels sont distribués ses skis. Un avantage concurrentiel indéniable surtout s’il s’accompagne de services tels que le conseil en magasin ou bien encore la possibilité de tester une paire de skis durant plusieurs jours avant de l’acheter (service qu’aucun autre fabricant n’est en mesure de proposer).

Ce n’est donc pas en sous-traitant la conception de ses skis à des usines chinoises, mais bien en capitalisant sur ces équipes et magasins que Décathlon, via sa marque Wed’ze, parvient à proposer des skis à des prix raisonnables.

Voilà pour le prix, mais qu’en est-il de la performance ? Car c’est bien beau d’arborer des skis moins chers que la « concurrence » mais encore faut-il que le plaisir de la glisse soit au rendez-vous !

 

Rassurance, accroche et facilité de conduite pour les skis Wed’ze

J’ai pris le temps d’étudier la gamme de skis Wed’ze, d’en tester quelques modèles sur les pistes (sans les ménager) histoire de voir ce qu’ils ont dans le ventre. Résultat des courses : c’est peu de dire que j’ai été agréablement surpris, pour ne pas dire bluffer par certains modèles ! Et pourtant, au départ, j’avis moi aussi mes petits aprioris, mes idées reçues…

C’est sur le glacier des 2 Alpes, par un petit -14°C, que j’ai eu l’opportunité de conduire mes tests, de façon totalement transparente à l’occasion de l’événement de début de saison « High Test by Décathlon ». Si les conditions d’enneigement ne m’ont pas permis de tester l’intégralité de la gamme, je me suis volontairement focalisé sur les skis de piste (et dans une moindre mesure sur les all mountain) qui sont les modèles qui s’adressent au plus grand nombre de skieurs, le cœur de cible de Wed’ze en quelque sorte, même si la marque propose aussi des skis freestyle/freeride ainsi que des snowboards.

J’ai pu tester 6 paires sur la journée, et pour chacune d’elles, j’ai pris soin d’évoluer sur leur terrain favori dans un premier temps, avant de les « malmener » et de les pousser en dehors de leur zone de confort afin de mettre en évidence leurs aptitudes premières mais aussi leurs petits travers ou, le cas échéant, leurs véritables manquements !

Sur les 6 paires testées, 4 m’ont clairement données entière satisfaction (en fonction de leur programme respectif), une a laissé entrevoir quelques motifs de déception, enfin une dernière ne m’a pas dévoilé toutes ses aptitudes (conditions de neige peut favorables) et m’a clairement laissé sur ma faim car elle semble avoir un fort potentiel. Pour la piste, l’entrée de gamme Wed’ze se matérialise avec le Boost 300 Archtec, un ski particulier puisque son mode de conception est le fruit de 5 ans de recherche et développement des équipes du Mountain Store de Passy (en Haute Savoie). Sa fabrication s’apparente quasiment à de la plasturgie puisqu’il est obtenu à partir d’un composite liquide chargé en fibres de verre sur lequel viennent se positionner deux arches rouges (d’où la dénomination Archtech), la semelle et les carres. Ce process de fabrication nécessite moins d’opérations et représente un gain de temps significatif par rapport à une méthode de construction traditionnelle.

Le Boost 300 Archtec s’adresse aux débutants avec pour ambition de les accompagner dans leur progression puisqu’il offre de réelles aptitudes aussi bien en virages dérapés qu’en conduite coupée. Très léger il demande un léger temps d’adaptation (c’est l’histoire de quelques minutes) puisque la sensation qu’il procure et le léger bruit de crissement qui accompagne sa conduite sont inhabituels et induits par son mode de conception lui aussi atypique. Passé ce petit « rodage », il se montre très accessible, facile à aborder, et surtout évolutif dans le sens où il répond présent aussi bien à faible vitesse sur une piste parfaitement damée que sur terrain plus délicat à vitesse plus prononcée. N’attendez simplement pas de lui de faire un temps canon sur le parcours de boardercross ou de tirer droit dans le mur d’une piste noire truffé de bosses, il n’est clairement pas fait pour ça ! Une bonne surprise donc que ce Boost 300 Archtec, un ski facile à faible vitesse et néanmoins stable en accélération qui vous permettra de passer progressivement du chasse neige aux virages déparés avant de finalement goûter aux joies et plaisirs de la conduite coupée !

Plus performants que le Boost 300, les modèles Boost 500 et Boost 700 s’adressent aux skieurs de niveau intermédiaire. Offrant une belle accroche, une conduite agréable et une tolérance assez remarquable, ils sont parfaits pour enchainer petits virages coupés ou grandes courbes appuyées et permettent au plus grand nombre de toucher du doigt les plaisirs du carving. Le ski idéal pour papa ! Encore plus performant, et de loin le modèle qui m’a le plus séduit/bluffé, le Boost 900 mérite les nombreux éloges rédigés à son sujet dans la presse spécialisée !

Ce ski a du répondant et tient la dragée haute à quelques grosses pointures de la concurrence pour un prix n’excédant pas les 300€… Que ce soit en stabilité à pleine vitesse, en accroche ou en relance, ce ski est juste une très belle réussite capable d’évoluer sur petits rayons comme sur grandes courbes sans pour autant demander un énorme bagage technique ni la condition physique d’un athlète.

Facile, rassurant et solide, il m’a conquis ! Notez que ces modèles sont proposés dans leurs pendants féminins, sous la nomenclature Adix 900, Adix 700 et Adix 300, respectivement vendus 279.99 €, 179.99 € et 129.99 €.

 

La performance à prix plus que raisonnable, la marque de fabrique de Wed’ze

Si certains ne jurent que par les grandes marques, si pour les puristes rien ne vaut une paire de skis directement déclinée des modèles pro/racing, à l’issue de notre test, il est clair que pour le commun des mortels, il n’est désormais plus nécessaire de dépenser une petite fortune pour acquérir une bonne paire de skis !

En effet, les skis Wed’ze correspondent en tous points aux besoins/attentes de 80% des skieurs occasionnels, ceux qui pratiquent la glisse pour le plaisir quelques jours par an, ceux qui n’ont pas forcément idée du l’utilité d’un double rocker, ceux pour qui le rôle premier d’un ski est de procurer du plaisir tout en étant sécurisant et pour qui la performance pure (vitesse, engagement maximal…) n’a que peu de sens sur les pistes de ski.

Si vous rechercher du matériel qui « fait le job », entendez par là qui vous apportera entière satisfaction durant vos 8 ou 10 jours de skis annuels, ne cherchez plus ! En termes de rapport qualité/prix, les skis Wed’ze font très largement l’affaire.

Rien ne vous empêche de dépenser plus, histoire d’arborer le top modèle d’une grande marque, mais à moins que votre niveau technique ou que côté « bling bling » ne le justifie, cette dépense est aujourd’hui inutile. Qu’on se le dise, les skis Wed’ze sont performants !

 

Une gamme complète du pur pistard au fat freeride

Si mon test s’est volontairement limité aux skis de piste, notons que Wed’ze propose également une gamme complète de skis all mountain (les X-Lander 900, 700 et 500 pour les hommes et les Agil 900 et 700 pour les femmes), freeride, freerando (modèles Samourai) ou bien encore freestyle. De quoi satisfaire tous les amateurs de glisse, quelques soit leur terrain de jeu favori, et de quoi programmer prochainement une nouvelle journée de test !

Notons enfin que l’offre ski de Wed’ze comporte également des modèles spécifiquement déclinés pour les femmes (plus léger, plus tolérants mais tout aussi performants) ainsi que pour les enfants. De quoi équiper toute la petite famille à moindre coup sans pour autant se retrouver avec des skis « en carton » !

 

Découvrez nos articles sur le matériel de ski :

Partager:
Copyright © 1995-2021  Mountain News Corporation.  All rights reserved.