Comment améliorer sa technique de ski alpin

Magazine Most Popular Comment améliorer sa technique de ski alpin

Le ski alpin, c’est plus que le plaisir de la glisse ! Pour les plus jeunes d’entre nous, c’est l’occasion de découvrir les grands espaces naturels, tout en sécurité, sur les pistes des domaines skiables. Pour les plus sportifs, le ski alpin est la fondation qui donne accès à d’autres aventures, plutôt acrobatiques ou en hors-piste, et pour les autres, c’est une manière de rester en forme à n’importe  quel l’âge! 

Skiinfo France a invité Didier Collomb, moniteur de ski ESF, ambassadeur Savoie – Mont Blanc, pour nous conseiller comment améliorer notre technique de ski alpin, et pour nous motiver à le faire ! Grand passionné par les montagnes et les sports en pleine nature, Didier a commencé à skier à 4 ans et est devenu moniteur de ski il y a 23 ans. Didier encadre et vit en Savoie Mont-Blanc entre Les 3 Vallées en Tarentaise et la Vallée de Chamonix en Haute-Savoie.

Moniteur ski Didier Collomb en montagne, ski alpin, ski de rando
©️ Didier Collomb : Archive personnelle

 

Tout dabord, quest-ce quon appelle une technique de ski alpin ?

Eh bien je dirais que les techniques du ski alpin sont l’ensemble des actions que nous effectuons pour pratiquer notre activité favorite ! Qu’il s’agisse de mouvements spécifiques à un certain type de neige et ou sur une pente donnée, on s’entraîne au ski alpin pour obtenir la meilleure glisse avec le moins d’effort possible.

 

Pourquoi améliorer notre technique de base de ski alpin ? Nest-il pas suffisant dapprendre à se tenir debout sur des skis pour profiter des pistes ?

Le ski alpin se pratique en extérieur ( généralement ! ) sur une surface qui n’est pas complètement linéaire. Il y a des mouvements de terrain comme les creux et les bosses même sur pistes damées et plus encore sur terrain hors-piste. Il est donc nécessaire de travailler sa technique de base qui consiste à s’approprier les fondamentaux du ski dont l’acquisition nous permet de mieux contrôler ses skis dans n’importe quelle situation.

 

Peut-on parler d’une technique de ski ancienne” et d’une technique de ski alpin moderne ?

Effectivement avec les skis modernes et en constante évolution la technique évolue et notamment par les pratiquants de très haut niveau comme les skieurs de coupe du monde par exemple.  Ils contribuent au développement des nouveaux skis et des techniques pour tirer le meilleur de ceux-ci dans un but de performance et de résultats. La longueur des skis et le rayon de courbe influencent grandement la technique à utiliser. 

Technique ski alpin démonstration moniteur ski
©️Didier Collomb | Archive personnelle

 

Quel est le facteur qui influencera le plus notre capacité à skier correctement ?

Le niveau technique en ski est directement influencé par le niveau physique. Afin de pouvoir effectuer certains mouvements techniques et ainsi perfectionner son ski, il est important de travailler la souplesse. Celle-ci vous permettra par exemple d’utiliser l’angulation nécessaire pour une solide prise de carres sur neige dure, glacée et dans la pente.

Quant à eux, les squats seront efficaces pour acquérir le contrôle des appuis dans un champ de bosses par exemple. Le gainage quant à lui est nécessaire pour garder le contrôle du haut du corps également dans les bosses mais aussi en phase de conduite des skis en courbe par exemple.

 

Pourquoi travailler son cardio et sa forme physique ? 

 Le travail cardio-vasculaire lui est vraiment utile car le ski alpin se pratique sur des intervalles plutôt longs lors d’une descente enchaînée. Il est important de pratiquer une activité physique régulière afin d’habituer son corps à l’effort et ainsi construire une base musculaire adéquate. De bons muscles nous permettront de protéger les articulations basses comme les genoux, afin de prévenir la blessure et surtout de profiter de descentes plus longues avec moins de fatigue.

La proprioception – pourquoi est-elle importante ?

La proprioception ou le « sixième sens » de l’humain, nous permet la regulation de la posture et des mouvements du corps par un réseau d’informations nerveuses transmises au cerveau. Le système proprioceptif  est responsable de nous garder en équilibre.  Par exemple, il nous sert à garder le contrôle des skis en cas de mauvaise visibilité ou terrain irrégulier. 

Il est important de développer et d’entretenir le contrôle des skis passant par les sensations des pieds, et également ses sensations kinesthésiques, c’est-à-dire la perception de l’équilibre et de la position des différentes parties du corps. Ainsi, il est recommandé  d’intégrer dans l’entraînement physique pour le ski alpin des exercices pour travailler l’équilibre. Même hors saison, la pratique d’un sport complémentaire (grimpe, surf) peut nous aider à rester en forme pour le ski ! 

Proprioception et équilibre pour le ski alpin
Le système proprioceptif  est responsable de nous garder en équilibre. ©️ Shutterstock

Quels sont les principaux obstacles mentaux qui peuvent nous empêcher  d’améliorer la technique de ski alpin?

Quant aux obstacles mentaux, il existe une certaine barrière mentale chez certains skieurs concernant la progression technique due à une mauvaise expérience parfois sur piste en neige gelée et forte pente, ou à une mauvaise préparation physique. Le conseil du moniteur : si vous skiez entre amis de niveaux différents et que vous ne pensez pas réussir cette descente en piste noire et bien dites simplement non et retrouvez-vous en bas par une piste plus adaptée à votre niveau du moment !

Des exemples dexercices à faire sur la pente, avant une séance de ski? 

Oui, voici quelques idées d’exercices d’échauffement à réaliser sur les skis avant une session. 

Première étape : échauffez-vous à côté des skis, paire de bâtons à la main en faisant quelques montées de genoux puis rotations du haut du corps et  balancement de jambes de l’avant vers l’arrière puis étirement léger sous forme de fentes. 

Deuxième étape : ne foncez pas directement sur une piste rouge ou noire. Choisissez une piste verte ou bleue bien large pour travailler votre technique puis augmenter la difficulté en choisissant des pistes plus pentues.

N’hésitez pas à prendre un cours avec un professionnel (le moniteur de ski !) pour affiner votre technique.

Quand peut-on parler de style ? 

Le style de ski est propre à chaque individu et il existe bien évidemment des modèles de style chez bon nombre d’athlètes en freeski mais aussi en ski alpin de compétition ! Votre style se déversera à mesure de votre progression.

Interview par : Anca Berlo

 

Lire plus :

Conseils du coach : être en forme pour le ski

Débuter le ski de pente raide  

Partager:
Copyright © 1995-2021  Mountain News Corporation.  All rights reserved.