Les pneus neige, ce que dit la loi

Magazine Astuces et conseils Les pneus neige, ce que dit la loi

A compter du 1er novembre 2021, et selon des zones bien définies, il faudra équiper son véhicule de pneus neige ou détenir des chaînes à neige dans son coffre.

 

La loi Montagne II rentre en vigueur le 1er novembre 2021

Sauf conditions particulières et temporaires (passage de cols d’altitude, accès aux stations de ski les jours de fortes précipitations neigeuses…), l’usage des pneus hiver était jusqu’à aujourd’hui facultative en France.

Dès cet hiver, si vous circulez dans une zone concernée par la loi montagne, votre véhicule doit être obligatoirement pourvu d’un équipement hiver : Pneus neige, chaînes ou pneus 4 saisons.

 

Une mesure appliquée au bon vouloir des préfets des départements de montagne

48 départements situés dans des massifs montagneux (Corse, Alpes, Massif Central, Masif Jurassien, Massif Vosgien et Pyrénées) devront mettre en application cette nouvelle loi. Les préfets de ces départements doivent établir une liste des communes directement concernées avant le 1er novembre 2021. Cette liste, encore non définitive à ce jour, est consultable sur le site de la Sécurité Routière.

Les 48 départements concernés : Ain, Allier, Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ariège, Aude, Aveyron, Bas-Rhin, Cantal, Corse du Sud, Côte-d’Or, Creuse, Doubs, Drôme, Eure-et-Loir, Gard, Haute-Corse, Haute-Garonne, Haute-Loire, Hautes-Alpes, Haute-Saône, Haute-Savoie, Hautes-Pyrénées, Haute-Vienne, Haut-Rhin, Hérault, Isère, Jura, Loire, Lot, Lozère, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Nièvre, Puy-de-Dôme, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Rhône, Saône-et-Loire, Savoie, Tarn, Tarn-et-Garonne, Territoire de Belfort, Var, Vaucluse, Vosges, Yonne.

L’idée est de laisser le libre arbitre aux préfets des départements de montagne qui décideront (en concertation avec les élus locaux des communes concernées) de faire appliquer ou non cette obligation du 1er novembre au 31 mars sur certaines sections de routes et certains itinéraires de délestage.

A noter que pour cette première saison, ce sont des opérations d’information et de pédagogie qui accompagneront la mise en place du dispositif et que par conséquent, comme l’a annoncé le ministère de l’intérieur le 4 octobre 2021, le défaut d’équipement ne sera sanctionné cet hiver.
Par contre, dès l’automne 2022, tout contrevenant sera considéré en infraction. Il s’exposera à une amende de quatrième classe, soit 135 euros, et à l’immobilisation du véhicule. La « Loi montagne » de décembre 2016 avait introduit cette nouvelle disposition donnant au préfet de département autorité pour déterminer « les obligations d’équipement des véhicules en période hivernale ».

Dans les faits, ce décret devrait donc se traduire par une nouvelle « règle » au code de la route stipulant l’obligation d’équiper son véhicule de pneus neige pour circuler en zone de montagne, et de nouveaux panneaux de signalisation routière d’entrée et de sortie de zones obligatoires vont progressivement faire leur apparition :

obligation d’équiper son véhicule de pneus neige pour circuler en zone de montagne

 

Quels sont les véhicules concernés par cette nouvelle réglementation ?

Si votre véhicule fait partie de ceux cités ci-dessous vous devrez donc équiper votre véhicule de pneus hiver dans les zones établies par les préfets de départements :

  • les véhicules légers
  • les véhicules utilitaires légers
  • les camping-cars
  • les poids lourds (avec remorque ou semi-remorque)
  • les autocars

Les véhicules concernés sont classés en 4 catégories :

  • Véhicule de catégorie M1 (la plupart des voitures) et N1 (véhicules pour le transport de marchandises avec un poids maximal inférieur ou égal à 3,5 tonnes)
  • Véhicule de catégorie M2 (véhicules pour le transport de personnes avec un poids est inférieur ou égal à 5 tonnes) et M3 (poids < 5 tonnes)
  • Véhicule de catégorie N2 (véhicules pour le transport de marchandises avec un poids maximal < à 3,5 tonnes et > ou = à 12 tonnes) et N3 (poids maximal <12 tonnes) SANS remorque ni semi-remorque
  • Véhicule de catégorie N2 (véhicules pour le transport de marchandises avec un poids maximal < à 3,5 tonnes et > ou = à 12 tonnes) et N3 (poids maximal <12 tonnes) AVEC remorque ni semi-remorque

Mais au fait, qu’est-ce qu’un pneu hiver ?

Il existe bel et bien une différence entre un pneu hiver et été. Le pneu hiver possède une bande de roulement avec des rainures plus larges et profondes et des canaux disposés de façon beaucoup plus dense afin de permettre une évacuation plus rapide de l’eau et de la neige fondue. De plus, ce pneu améliore la traction et le freinage.

Vous le reconnaîtrez facilement grâce a son symbole  3PMSF pour 3  Peak Montain Snow Flake. Ce logo garantie que le pneu a bien été testé et approuvé pour ses  hautes performances en conditions hivernales. Il existe également un second symbole M+S pour Mud & Snow qui n’a pas été sujet à un test de performance et dont les pneus feront l’objet d’une tolérence jusqu’en 2024. 

Nous vous recommandons de changer vos pneus hiver entre septembre et octobre, et selon le climat dans lequel vous évoluez puis de repasser aux pneus été en mars, voire avril. Gardez en tête que dès qu’il se met à neiger, la demande en pneus hiver explose et il est parfois difficile de s’en procurer.

Le pneu neige est bien plus souple et une voiture équipée de ce type de pneus gagne en moyenne :

  • 30 mètres en freinage sur un sol enneigé à une vitesse de 50 km/h avec une température de -5°C ;
  • 4,10 mètres en freinage sur sol mouillé à 80 km/h avec une température de 5°C.

(Source Tests TUV SUD 2013)

Il est donc déconseillé de garder vos pneus hiver lorsque les températures deviennent plus douces car vous risquez de perdre en performance. Pour vous donner une idée, une voiture équipée de ce type de pneus augmente en moyenne de :

  • 3,80 mètres sa distance de freinage sur un sol sec en freinant de 80 à 0 km/h avec une température comprise entre 13 et 26°C ;
  • 4,80 mètres sur un sol mouillé en freinant de 80 à 0 km/h avec une température comprise entre 20 et 23°C.

(Source Tests TUV SUD 2013)

 

Quel est le budget pour des pneus neige ?

Il est difficile de prédire le budget pour vos pneus neige car il dépend de la marque, de la qualité du pneu et de son usure. Un pneu quatre saison est d’environ 5 à 6 fois plus cher que le pneu d’été, en revanche, il s’use deux fois plus vite car c’est un pneu qui sera utilisé toute l’année. Cela vous évietera en effet les opérations de démonte et remonte, l’équilibrage et le prix d’installation qui se situe entre 40 et 50 euros. Vous pouvez faire appel à un professionnel pour stocker vos roues avec le pneumatique et vous envoyer un message à chaque fois que vous devrez changer vos pneus. Cette opération vous coûte généralement entre 50 et 75 euros.

Remplacer les pneus neige par des chaînes : est-ce possible ?

Les chaînes ne représentent pas une alternative aux pneus neige. Ils peuvent, en revanche, être utilisés en complément. Elles restent une solution ponctuelle dans les situations exceptionnelles, quand les pneus neige ne suffisent plus pour circuler dans les meilleures conditions de sécurité.

 

Une mesure plutôt bien accueillie par les principaux concernés

Un rapide sondage effectué par nos soins la semaine dernière indique que cette mesure est plutôt bien perçue par les montagnards. Elle repose avant tout sur du simple bon sens : Eh oui, on ne vous apprendra rien en vous indiquant qu’il est plus prudent et efficace de rouler sur la neige avec un équipement adéquat ! Cette décision ne changera donc que très peu la vie des habitants des zones de montagne : ils ont dans leur grande majorité déjà l’habitude de chausser leurs pneus neige dès les premières prémices de l’hiver.

Le véritable changement, c’est plutôt du côté des citadins qu’il faut le chercher et l’espérer, ce sont bien des centaines de milliers d’amateurs de ski, vivant en plaine, qui devront changer leurs mauvaises habitudes pour enfin se doter de pneus hiver.

Terminés donc les routes bloquées par des voitures non équipées d’équipements hivernaux, par des accidents provoqués par des véhicules aux pneus aussi lisses qu’une peau de banane…

 

Et pourquoi ne pas étendre l’obligation à d’autres régions de France ?

L’utilité et l’efficacité des pneus hiver n’est plus à démontrer (voir nos différents articles à ce sujet en bas de page). Leur gomme plus tendre et les dessins/structures de leur bande de roulement aboutissent à une adhérence accrue, une meilleure évacuation de la pluie et de la neige (risque d’aquaplaning diminué) et une distance de freinage moindre. Ces caractéristiques se vérifient d’ailleurs également sur route sèche dès lors que le thermomètre affiche une température inférieure à 7°C.

Mais alors, pourquoi limiter l’obligation d’équiper son véhicule de pneus hiver uniquement aux zones de montagnes ? Puisqu’ils sont plus performants et plus sécurisant même sur routes non enneigées, autant généraliser leur utilisation à l’ensemble de notre territoire où la saison hivernale s’accompagne toujours de températures inférieures au seuil des 7°C ! L’élargissement de la mesure à l’ensemble de la France métropolitaine permettrait d’en finir avec les situations catastrophiques que l’on connait chaque hiver dès que 3 à 5 pauvres centimètres de neige recouvrent l’asphalte de nos grandes villes : routes bloquées, autoroutes fermées, véhicules abandonnés en bord de chaussée… On a bien rendu la présence d’un gilet jaune obligatoire dans la boîte à gant de chaque véhicule alors pourquoi ne pas aussi y ajouter celle d’une paire de chaussettes ?

Obligation des pneus neige en Europe

La France n’est en effet pas le premier pays à avoir rendu cette pratique obligatoire pendant la période hivernale. Dans les pays les plus au Nord de l’Europe  dès que les premiers froids se font sentir, mieux vaut changer ses pneumatiques pour rouler en toute tranquillité et légalité.

Parmi les pays d’Europe qui imposent cette loi figurent notamment : l’Allemagne, l’Andorre, l’Autriche, la Bosnie-Herzégovine, l’Estonie, la Finlande, l’Islande, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, le Monténégro, la Norvège, la République tchèque, la Russie, la Serbie, la Slovaquie, la Slovénie et la Suisse.

 

Découvrez nos autres articles :

Copyright © 1995-2021  Mountain News Corporation.  All rights reserved.