L’heure de chausser les skis a bientôt sonné ! Vous êtes bien décidés à investir dans une nouvelle paire de skis, mais la partie peut sembler difficile pour les non avertis. En effet, face à l’offre grandissante composée de gammes de skis de plus en plus fournies, les rayons peuvent en laisser plus d'un sans voix et les décourager à se décider si un vendeur expérimenté n’est pas présent pour les conseiller. Conscient du phénomène, Skiinfo vous livre quelques conseils pour y voir plus clair et pour vous aider à faire le bon choix !


Au préalable

Confort, plaisir, sécurité, progression… voici les caractéristiques que la plupart souhaitent retrouver dans l'usage de ses skis. Chose pas facile quand il faut choisir une nouvelle paire en magasin, sans l’essayer en conditions réelles ! Heureusement, avec le développement des technologies, il n’existe plus de mauvais skis, mais des skis adaptés à chaque profil de skieurs. Déterminer son profil est donc indispensable pour pouvoir dénicher sa paire de skis idéale.

Le profil d’un skieur se définit par l'évaluation de trois critères :
- Niveau technique/fréquence de pratique
- Pratique/utilisation
- Morphologie du skieur

 

Pour choisir sa paire de skis,  évaluez votre niveau technique en ski


Débutant
 : Vous n’êtes jamais ou peu monté sur des skis, vous éprouvez des difficultés sur les mouvements de base et apprenez à faire vos premiers virages à faible vitesse sur pistes faciles (vertes/bleues).

> Ski préconisé : facile, accessible et tolérant.

Intermédiaire : Vous pratiquez le ski comme loisir (une à deux semaines par an), vous savez enchaîner les virages à moyenne vitesse et êtes capables de skier sur toutes les pistes du domaine. Vous souhaitez progresser pour être à l’aise à plus grande vitesse.

> Ski préconisé : confortable et évolutif.

Avancé : Vous skiez depuis de nombreuses années et aucune piste ne vous résiste ! Vous passez partout avec assurance, sur ou en bord de pistes. Vous maîtrisez les virages parallèles, savez varier les rayons et commencer à savoir véritablement carver.

> Ski préconisé : confortable et performant.

Expert : Sur piste, vous maîtrisez toutes les conduites de virages à grandes vitesses et savez parfaitement carver. En hors-piste, vous êtes à l’aise sur tous les types de neige et skiez avec contrôle et fluidité. Si vous êtes freestyler, votre ligne c'est la noire.

> Ski préconisé : très performant, voire exclusif.

 

A chaque skieur sa gamme de skis


Chaque programme (ou gamme) se destine à des utilisations et terrains différents. Voici les différents profils de skieurs qui découlent de chacun d'eux pour savoir vers lequel vous tourner. Une tendance devient toutefois dominante chez tous les fabricants : la polyvalence !

Piste : pour les adeptes de précision et de performance sur neiges damées ou les skieurs loisirs qui aiment se balader sur l’ensemble des pistes du domaine skiable.

Ski préconisé : des skis plutôt courts au patin étroit pour une meilleure réactivité, des spatules relativement larges pour faciliter l’entrée dans le virage et courtes pour réduire les vibrations.

All Mountain : pour les adeptes de tous les types de neige. Dure, trafollée, molle, poudreuse… vous ne savez pas trancher et voulez vous faire plaisir sur tous les terrains, sur les pistes comme en dehors.

Ski préconisé : des skis faciles à prendre en main, confortables et sécurisants sur tous les terrains, avec un patin d’une largeur moyenne (autour de 80 mm), une spatule plus longue que les skis de piste pour améliorer la portance en neige molle et un rayon bien dosé pour pouvoir alterner grands et petits virages avec facilité.

Freeride : pour les accros de la poudreuse qui passent la majeure partie de leur journée en dehors des pistes en quête de neige vierge et qui guettent les prochaines chutes de neige avec frénésie.

Ski préconisé : des skis aux dimensions généreuses, au patin large (au-delà de 90 mm) et spatules longues et larges pour faciliter la portance en poudreuse. Les bi-spatulés misent sur le ludisme, les talons plats sur la vitesse et la stabilité.

 Freestyle : pour les fendus de snowpark qui aiment s’envoyer en l’air et tenter de nouveaux tricks sur les kickers du park, les rails ou toutes zones exploitables en bord de pistes.

Ski préconisé : des skis bi-spatulés pour pouvoir skier et réceptionner dans les deux sens (normal et switch), légers et résistants, mais également polyvalents pour pouvoir skier avec plaisir sur pistes.

  

Dernier critère de choix de vos skis : votre morphologie


Au-delà des deux paramètres précédents, un critère beaucoup plus personnel intervient : la morphologie du skieur. Son sexe, son poids et sa taille vont également être décisifs dans le choix d'une paire de skis.

Le sexe : les skis d’aujourd’hui correspondent aux spécificités morphologiques de chaque sexe. De véritables gammes destinées aux femmes se sont développées avec, au-delà des sérigraphies féminines, des caractéristiques techniques adaptées à leur besoin : talon surélevé, poids allégé…

La taille : la taille d’un ski se choisit en fonction de la taille du skieur et du programme du ski. En règle générale, pour un ski freeride, on choisira un ski proche de sa taille. Pour les skis de piste, all mountain et freestyle, un ski de 10 à 15 cm de moins que sa taille est idéal.

Le poids : le poids d’un skieur influe sur la réaction du ski. Si un skieur léger se retrouve sur un ski au flex rigide, il aura des difficultés à le déformer et ne pourra profiter pleinement de ses qualités. Inversement, un skieur lourd sur un ski mou aura l’impression de skier un ski sans vie. Après, chacun est libre de choisir en fonction de ses envies : ski nerveux ou ski plutôt doux et prévisible.

 

Pour aller plus loin dans le choix de vos skis...


En plus de ces trois critères, les skieurs les plus pointilleux pourront pousser la réflexion jusqu'aux caractéristiques techniques du ski. En effet, devenu très pointu, le matériel de ski a beaucoup évolué ces dernières années avec autant d’innovations matérielles qu'anatomiques.

Les matériaux composant les skis se sont diversifiés dans une quête de performance et de légèreté. On retrouve désormais différents types de bois dans la composition des noyaux, des constructions novatrices (couches de titane, champs latéraux en ABS, renforts en fibre de verre…) et une prise de conscience environnementale avec la fabrication de skis moins polluants (bambou, résines écologiques…).

De même, une évolution majeure a bousculé les gammes de skis : le rocker (zone surélevée en spatule et/ou talon). Apparu d’abord sur les skis freeride pour amplifier leur portance, il se généralise et on le retrouve même sur les spatules des skis de piste afin de faciliter l’entrée en virage. À chaque skieur, ses préférences niveau rocker. Les skieurs invétérés auront toutefois du mal à troquer leur cambre classique contre un ski à rocker ayant tendance à rendre la pratique plus facile.

Après lecture de ces quelques lignes, vous devriez pouvoir rentrer dans un magasin de ski avec une idée plus précise sur le choix de vos prochains skis. Pour être certain de votre achat, le mieux qu'il vous reste à faire est de tester votre prochaine paire directement sur la neige. Voici, pour les plus chanceux, quelques dates de ski tests en station à ne pas louper :

- Les 2 Alpes : 29 et 30 octobre 2016 (2nde édition du High Test Décathlon)
- Val Thorens : 26 et 27 novembre 2016 (La Grande Première & Rock on Snowboard Tour)
- Val d’Isère : 26 et 27 novembre 2016 (1ère étape du Ski Force Winter Tour)
- Le Grand Bornand : 3 et 4 décembre 2016 ( 2ème étape du Ski Force Winter Tour)