Passer sa 1ère étoile, un rituel inaltérable des sports d’hiver... Mais au fait, comment est né ce système d'évaluation de votre niveau en ski ? Comment fonctionne t-il? Combien coûte la passage d'une étoile ? Autant de questions auquelles nous allons tenter d'apporter quelques réponses afin de vous éclairer sur le passage des étoiles du ski français.

 

Qui a inventé le passage des étoiles du ski français ?


En 2009 le film "La Première Étoile" avec deux millions d’entrées témoignait de ce rituel inaltérable des sports d’hiver : le passage des étoiles de l’École du ski français… Retour sur une tradition qui remonte au début des années 30.

La première ESF, école du ski français voit le jour en 1927, dans les Vosges puis à Megève. Aussitôt, l’idée d’instaurer un test du niveau technique est à l’ordre du jour. L’ESF vosgienne imagine ainsi en 1936 le test du « Chamois de France », qui préfigure déjà notre fameux chamois d’or, un slalom spécial chronométré. Puis c’est l’ENSA, l’École Nationale de ski alpin, fondée en 1943 qui adopte cette évaluation reconnue alors par la suite comme le socle commun à toute une batterie de tests : flèches, fusée

Plus tard, ces tests vont s’affiner pour évaluer tous les niveaux.
Les étoiles n’étaient pas que l’affaire des enfants, les adultes se préparaient aussi avec un sérieux de notaire au passage de la troisième étoile. Mais le développement des sports d’hiver dans les années 60 a drainé une importante clientèle infantile dans les cours ESF et les étoiles deviennent l’exclusivité des enfants tandis que les adultes devront se contenter de « degrés », terme il est vrai un peu moins poétique !

 

Pourquoi passe t-on sa première étoile ?


Les étoiles attestent un niveau national, les évaluations loin de se faire au petit bonheur la chance ont toutes le même contenu. La marge d’erreur est très faible puisque l’enfant devra maitriser un geste technique précis pour empocher son étoile.

Avec l’évolution du matériel, des enfants de plus en plus jeunes peuvent venir glisser, les plus grands glissent quant à eux de mieux en mieux si bien que la famille des étoiles s’est agrandie : l’Étoile d’or (crée en 2000) , l’Ourson et l’Étoile de Bronze (crée en 2006) et dernièrement le Piou Piou.

Véritable institution, l’apprentissage du ski peut difficilement s’imaginer sans ce passage presque initiatique dans l’univers de la glisse. Cependant, le passage des étoiles est toujours un petit moment des stress pour des enfants qui sont finalement en vacances !

Certaines ESF comme celle de l’Alpe d’Huez ont ainsi décidé tout en conservant l’intégrité des évaluations de récompenser tous les skieurs. Attention, ce n’est pas l’École des fans ! L’idée est plutôt de récompenser les acquis, les gestes techniques même s’ils sont encore en cours d’acquisition. Votre enfant prépare l’Étoile de Bronze ? Le jour J pour un tas de raison, il en manque encore un peu, hé bien il aura tout de même une médaille, la médaille de bronze, qui viendra attester ses acquis techniques. Il lui suffira d’affiner pour obtenir son étoile.
Le plaisir d’apprendre, de glisser et d’ancrer durablement un geste technique devient la priorité : le jeu avant l’enjeu !
 

Le point sur les étoiles

► Piou piou : Première médaille donnée à l’enfant qui découvre le ski et son environnement.
► Ourson : je m’arrête en chasse-neige, je sais tourner sur une pente faible.
► Flocon : je tourne en chasse-neige et reviens skis parallèles, je traverse une pente, je suis équilibré.
1ere * : je tourne en virage parallèle sur pente faible, je sais déraper, je fais une traversée skis parallèles.
► 2eme* : je tourne en virage parallèle sur pente moyenne, je maîtrise le dérapage, je me déplace sur le plat en pas du patineur.
► 3eme* : je maîtrise le shuss et le freinage, je maîtrise les virages parallèles à vitesse soutenue, je maîtrise les dérapages.
Étoile de bronze : je tourne skis parallèles sans dérapage en changeant de rythme, je maîtrise en équilibre en sautant, je fais de la godille.
► Étoile d’or : je maîtrise la godille sur une pente soutenue, je réalise un slalom chronométré avec un temps de base d’un ouvreur officiel.

Et pour le ski de fond ? C’est exactement la même progression avec les acquis techniques du ski de fond, les étoiles sont identiques avec l’inscription « ski de fond » sous l’étoile.

Pour en savoir plus, consultez le site ESF.NET, avec les vidéos de chaque passage de tests. Ces vidéos sont aussi visibles dans chaque point de vente des cours ESF.

 

 

Combien coûte le passage d'une étoile dans une école de ski ?


Aujourd’hui, dans beaucoup d’école de ski, le prix de la médaille est inclus dans le prix des cours, ce qui permet d’offrir cette médaille tant convoitée et bien méritée. Le montant des médailles ne va pas dans la caisse des écoles de ski, il va dans une caisse de secours, un système solidaire qui date des années 50. Cette caisse permet à un moniteur blessé, ne pouvant enseigner, de pouvoir toucher des indemnités par son école de ski. La vente des étoiles permet de remplir cette caisse de secours, et d'aider les moniteurs et leur famille, parfois dans des situations délicates, compte tenu que les moniteurs sont des travailleurs indépendants.

De plus, 1 euro est versé directement à la fédération française de ski pour financer une partie de la préparation des groupes Coupe du Monde et participer aux performances de nos meilleurs skieurs.

L’achat des médailles de ski est donc un achat solidaire, continuez la collection de vos enfants !