Tout va bien pour l'Italie !

Après le succès de Christof Innerhofer vendredi en descente, c'est son compatriote Matteo Marsaglia qui remporte le super-g.
 
La dynamique des victoires, si importante au sein d'une nation, semble enclenchée chez nos voisins Transalpins et ils seront sans doute encore plus fort dans quelques jours lorsque le circuit coupe du monde fera halte à Val Gardena, Alta Badia et Bormio.
 
Aujourd'hui sur la célèbre piste des oiseaux de proie de Beaver Creek, personne n'osait parié sur une victoire de Marsaglia. Ce skieur, âgé de 27 ans, habitué aux places d'honneur était cité seulement parmi les outsiders.
 
Marsaglia a forgé les bases de son succès sur la première partie de la piste avant de conserver son avance sur le bas gràce à ses qualités techniques. Le tout avec un ski propre sans commettre la moindre erreur.
 
A l'arrivée le skieur Italien ne se doute certainement pas qu'il va s'imposer pour la première fois en coupe du monde.
 
Et pourtant les favoris dévalent la piste les uns après les autres mais tous se cassent les dents sur son chrono. Le Norvégien Kjetil Jansrud avait pourtant la gagne au bout de ses skis mais il fait une grosse faute en passant l'avant dernière porte.
 
Le leader de la coupe du monde Aksel Svindal, encore un Norvégien, tente bien de prendre le commandement mais lui aussi doit s'avouer vaincu face à ce Marsaglia. Svindal terminera tout de même deuxième à 0.27sec, de quoi consolider sa place de leader du général de la coupe du monde.
 
L'Autrichien Hannes Reichelt, un des meilleurs du monde en super-g, prend la troisième place à 0.70sec.
 
Ted Ligety, déjà à son affaire à Lake Louise, confirme ses aptitudes en vitesse avec sa 4e place. Werner Heel (Italie) se classe 5e devant le malheureux Jansrud.
 
Gautier de Tessières prend une belle 8e place juste devant son coéquipier Thomas Mermillod-Blondin. Côté Suisse c'est le Valaisan Didier Defago qui sauve un peu les meubles avec son 16e rang.
 
Le classement complet ICI