Avec de plus en plus de pratiquants et un matériel en constante évolution, le ski de rando redynamise son image et devient tendance.

La pratique du hors-piste devenant de plus en plus accessible, nombreux sont les skieurs à chercher des pentes vierges, et donc à se tourner vers le ski de randonnée pour aller faire leur trace plus loin. L’aspect «nature», le plaisir d’une descente bien méritée, l’effort de la montée, le bonheur d’un itinéraire entièrement vierge : les plaisirs du ski de rando sont nombreux.

  

Le ski de rando pour tous


Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la randonnée à skis n’est pas une discipline élitiste, ardue et extrême. Au contraire, elle peut devenir très accessible selon le choix de l’itinéraire, et s’ouvrir ainsi à des skieurs de niveau intermédiaire/confirmé. Si la montée nécessite évidemment une certaine condition physique, on peut commencer par un dénivelé modéré et progresser à son rythme sans que cela soit trop dur physiquement.

3 conseils pour débuter la rando

1.) Mieux vaut faire vos premières sorties avec un professionnel, moniteur ou guide : il saura choisir les bons itinéraires en fonction de votre niveau et des conditions de neige.


2.) Évoluez par étapes en faisant des sorties faciles d’abord, pour augmenter progressivement la difficulté. Un premier itinéraire long et exigeant risque de vous dégoûter.


3.) Choisissez un matériel adapté et un équipement complet, afin de ne manquer de rien au cours de la sortie. Des skis trop lourds ou des chaussures inconfortables pourraient plomber votre sortie : faites vous conseiller en magasin.

 

Un matériel de ski de rando innovant


Le matériel de randonnée évolue chaque année, pour devenir toujours plus performant et agréable. Le nombre de pratiquants croissant incite les marques à sortir de nouveaux modèles et de nouvelles technologies pour tenter de résoudre la sempiternelle équation de la rando : légèreté / plaisir du ski. Car un ski léger est difficilement aussi agréable qu’un freeride traditionnel à la descente. C’est donc le challenge des marques.

En 2014, pas mal de nouveautés vont dans ce sens, c’est le cas du Zag Ubac XL, avec 102 mm sous le pied, et un poids réduit (1,5 kg), mais un comportement plus freeride, ou encore du Black Diamond Carbon Megawatt, un fat assez léger (3.2 kg) avec double rocker et 120 mm au patin, ou du Dynafit Grand Teton, avec son rocker spatule, ses 3 kg et ses 105 mm au patin.

L’heure est aussi à la polyvalence, pour éviter de multiplier le matos quand on fait du ski alpin et de la rando. Ainsi, Marker a adapté sa fixation Lord pour qu’elle accepte toutes les chaussures, aussi bien des chaussures alpines que de randonnée.

Bâtons télescopiques ultras petits (Black Diamond), ultras pratiques (K2), skis plus légers, plus agréables, chaussures plus confortables et plus polyvalentes, système d’attache des peaux de phoques plus simple et résistant : le matos de rando est en réelle progression chaque année.

Côté snowboard, la rando est aussi plus que jamais tendance, et de nombreuses marques sortent une splitboard (ce snowboard qui se sépare dans la longueur pour devenir deux skis d’approche, qui se reclipsent ensuite pour redevenir une board pour la descente) en 2014.

 

7 conseils pour randonner malin


1.) Vérifiez la météo plusieurs fois à l’avance et ensuite au dernier moment afin d’être sûrs d’avoir les meilleures conditions pour votre sortie. Météo Blue est précise dans toutes les Alpes et offre un complément à Météo France.

2.) Prenez connaissance du bulletin d’avalanche local qui concerne le massif de votre sortie. Il vous donnera un aperçu des conditions de neige sur place.

3.) Préparez sérieusement votre sortie, surtout si vous n’y êtes jamais allés, avec la carte, les topos sur livre ou internet, les conseils d’amis expérimentés. Sachez renoncer si vous n’êtes pas sûrs de vous. Ski Tour propose de nombreux topos et récits de sorties...

4.) Informez vos proches de votre itinéraire et prévenez-les si vous changez d’avis au dernier moment. Ne partez jamais seul.

5.) Assurez-vous d’être bien équipé : Arva (DVA), pelle, sonde, carte IGN, boussole/altimètre ou GPS, téléphone, etc..

6.) Vérifiez votre équipement avant de partir : un oubli peut vite s’avérer problématique sur le terrain. Ne faites pas l’impasse sur les couteaux, fixes ou mobiles, qui augmentent l'accroche du ski sur la neige dure et peuvent s’avérer indispensables selon la configuration du terrain.

7.) Ayez dans votre sac une trousse de secours et un petit kit de réparation qui peut parfois être très utile, tout en ne pesant rien. On y met quelques vis, un peu de fart liquide, des élastiques solides, du scotch d’électricien, de la colle en spray pour les peaux, des lanières, une rondelle ou deux pour les bâtons, un peu de ficelle et de fil de fer, des colliers plastique, des attaches de peaux, des mouchoirs, etc...

 

S'équiper pour pratiquer le ski de randonnée


Le ski de randonnée est assez technique et nécessite un matériel spécifique pour être capable de passer partout. Snowleader vous propose un grand choix de skis de rando, souvent proposés en pack avec les peaux de phoque et les fixations pour un équipement ski de rando complet.

Matériel spécifique ski de randonnée
Snowleader : Equipement et matériel de ski Skis de rando, chaussures, peaux, couteaux, sacs à dos et autres accessoires et équipements dédiés à la pratique du ski de rando sont à découvrir au rayon "Ski de randonnée".
Trouver son matériel ski de randonnée