Alors que le budget «ski» des Français baisse, les prix des forfaits augmentent chaque année dans la plupart des stations. Que ce cache-t-il derrière ces tarifs ? Comment les sociétés de remontées mécaniques les fixent-ils ?

 

Le ski est-il devenu un luxe ?


Forums, sondages, études : partout, la même rengaine : le ski, c’est cher, trop cher pour certains, et le prix des forfaits y est pour beaucoup. Le cabinet d’étude Protourisme annonçait déjà l’an dernier que le budget vacances d’hiver des français était en baisse de 4 % par rapport à 2011-2012. Alors que le pouvoir d’achat des ménages chute encore en 2013, le prix des forfaits continue à augmenter pour l’hiver à venir !

Skier est un luxe: une journée de ski cet hiver vous coûtera, au hasard, 46 € à Chamonix, 53,50 € à La Plagne/Paradiski, 40,60 € à la Rosière, 57 € pour les 3 Vallées, 49 € au Grand Tourmalet, 34,80 € à la Clusaz, 47,50 € sur le domaine des Portes du Soleil, 35 € à Gourette, 37,50 € à Vars, 32 € à Isola 2000...

Pour autant, tout ne va pas dans la poche des sociétés de remontées mécaniques. Bien au contraire, car faire fonctionner un domaine skiable coûte cher (même très cher !)

 

Comment est calculé le prix d'un forfait de ski ?


Mode de calcul du prix d'un forfait de skiLes Domaines Skiables de France ont dernièrement publié une étude sur le prix des forfaits.

Voici donc où va, en moyenne, l’argent de la vente d’un forfait journée plein tarif :

Rémunération du personnel : 30,2 %
Impôts et contributions : 21,1 %
Outils de travail & investissement (télésièges, téléphériques) : 18,7 %
Administration et divers (communication, marketing, etc) : 6,5 %
Entretien et suivi des appareils : 6,7 %
Autres charges d’exploitation : 4,5 %
Énergies (électricité, etc) : 5 %
Résultat (comprenant le bénéfice) : 7,5 %



Au final, sur un forfait à 40 €, c’est donc (en moyenne) 3 € qui vont dans la poche de la société d’exploitation des remontées mécaniques
. Un chiffre qu’il faut tout de même prendre avec des pincettes : les forfaits à tarif réduit (1/3 des ventes environ- tarifs enfants, seniors, locaux, etc) et les tarifs 6 jours (avec rabais par rapport au prix journée) font baisser cette marge.

 

Le prix des forfaits augmente, oui mais...

Saison après saison, l'augmentation des prix des forfaits se poursuit, personne ne le nie. Mais en y regardant de façon plus précise, on se rend compte que cette augmentation est moindre par rapport à celles que subissent les sociétés d'exploitation de remontée mécaniques pour assurer leur développement/bon fonctionnement (rémunération du personnel, investissements...). Autrement dit, nos stations taillent dans leurs marges pour ne pas que le prix des forfaits ne s'envole...

Une étude des Domaines Skiables de France le démontre d'ailleurs via le graphique suivant :

Evolution du prix des forfaits de ski par rapport aux principaux postes de dépenses des remontées mécaniques 

 

La France reste un des pays ou le ski est le moins cher


Nous vous en parlions la semaine dernière dans notre article «Dans quel pays d’Europe le ski est-il le plus abordable» : la France n’a pourtant pas à rougir face aux pays étrangers. Quand on fait le ratio kilométrage de piste/prix du forfait, la France reste réellement compétitive.

Comparatif du prix des forfaits de ski en France, Suisse et Autriche


Publiée en 2011 dans le Swiss Journal of Economics and Statistics, une étude menée par l’économiste autrichien Martin Falk conclut que, à offre de domaine skiable égale, le forfait autrichien serait 7 % moins cher que le forfait suisse, et le prix du forfait français serait 17 % moins cher !

 

Des offres pour alléger le budget ski


Les stations françaises sont tout de même conscientes du coût élevé des forfaits et tentent de mettre en place des offres à moindre coût, à destination de certains publics ou sur des périodes de fréquentation moins importantes.

Ainsi, plusieurs domaines skiables baissent leurs tarifs en «basse saison» (hors vacances) ou proposent de gros rabais en début et fin de saison. Paradiski (Les Arcs / La Plagne) ou encore les 3 Vallées proposent aussi des forfaits jusqu’à 50 % moins chers le samedi, pour séduire les skieurs de proximité.

Les offres «familles» à destination des vacanciers sont aussi nombreuses. Beaucoup de stations en proposent, avec des packages à prix réduits, n’hésitez pas à comparez les tarifs proposés. Tignes frappe un grand coup cet hiver avec une offre spéciale pour les familles de 4 ou plus : tout le monde skie au tarif enfant ! Ainsi, les 6 jours Espace Killy tombent à 202,00 € par personne pour chaque membre de la famille (au lieu de 227 €).

Enfin, les cartes d’abonnement valables dans plusieurs stations permettent de bénéficier de réductions permanentes, d’offres spéciales, voire de très bons plans avec même des journées à 1 €. C’est le cas du "Ski à la Carte d’Holiski" valable dans plusieurs stations de la Compagnie des Alpes (Paradiski, l’Espace Killy, Serre Chevalier, le Grand Massif, etc...). Dans les Pyrénées, N’Py propose un système similaire sur Cauterets, Luz Ardiden, Barèges La Mongie- Grand Tourmalet, Peyragudes, Piau Engaly, Gourette, La Pierre St Martin.