Aujourd’hui, direction les Menuires qui compte parmi ses ambassadeurs un skieur d’exception : Fabien Maierhofer. Depuis l’enfance, la station est son domaine de prédilection si bien qu’il en connaît toutes les subtilités, mais surtout les moindres secrets. Suivez le guide pour (re)découvrir Les Menuires !

 

LES MENUIRES CÔTÉ PISTES


« Le matin, j’aime particulièrement attaquer ma journée par le secteur de “La Masse“ car la neige y est plutôt bonne. Le matin, les pistes y sont ensoleillées mais la y neige reste bien froide. L’après-midi, c’est à l’ombre. Une fois au sommet de la Pointe de la Masse à 2804 m, accessible via le télécabine “Masse 2“, la piste rouge “Fred Covili“ (ndlr : rebaptisée en l’honneur du champion de ski originaire de la station, auparavant elle s’appelait “Longet“) sur la droite est parfaite pour s’échauffer. Elle est assez vallonnée, alternant à la fois entre le raide et le plat. Cela permet de varier les rayons de courbe, commencer à appuyer en douceur, aller tout droit… Tout ce qu’il faut pour jouer en début de journée.

Si vous souhaitez commencer à attaquer et vous faire plaisir, il faut basculer sur l’autre versant du domaine, côté “Croisette“ et là où se situe la station. Le mieux est d’accéder au sommet du “Mont de la Chambre“ à 2850 m via le télésiège “Mont de la Chambre“. À son arrivée, empruntez la piste rouge “David Douillet“. Cette dernière est vraiment bien car elle est raide, parfois bosselée. En bref, elle est un peu plus engagée. Cela tient du fait qu’elle a été construite sur une ancienne piste noire baptisée “Pylônes“ qui était la plus engagée de la station avant. Toutefois, la fin de cette noire a été conservée. Cette partie n’est jamais damée et c’est un véritable champ de bosses. Si vous avez envie de vous faire secouer, allez-y, c’est plutôt marrant !

Si vous cherchez des pistes polyvalentes, direction St Martin de Belleville et l’arrivée du télésiège “St Martin 2“, à 2434 m. À droite, la piste rouge “Pramint“ est toute indiquée que l’on enchaîne directement avec la piste bleue “Pelozet“ pour un retour à St Martin de Belleville, à 1400 m. En tout, c’est un plus de 1000 m de dénivelé essentiellement pour les débutants mais c’est aussi très joueur pour les autres skieurs avec un meilleur niveau, notamment en bord de piste. Je vous conseille également la piste rouge “4 vents“ qui débute au sommet du “Mont de la Chambre“ à 2850 m et accessible via la télécabine “Bruyères 2“ ou le télésiège “Mont de la Chambre“. Cette piste se veut très polyvalente avec un beau dénivelé.

Il y a un passage incontournable et atypique que j’apprécie vraiment, c’est prendre le télésiège “Lac Noir“. Étant donné qu’il n’est pas débrayable, il n’y a pas beaucoup de monde et la zone est bien désertée. À l’arrivée de cette remontée, les skieurs expérimentés peuvent se faire plaisir avec la piste “Lac Noir“ qui est bien engagée. Seconde chose avec cette remontée, tant mieux si les gens n’y vont pas car c’est dans ce coin là qu’il y a le plus de départ d’itinéraires hors-pistes ».

 

LES MENUIRES CÔTÉ HORS-PISTE ET POINTS DE VUE


« Pour ce qui est des plus beaux points de vue sur le domaine, j’apprécie particulièrement tous ceux que l’on peut avoir depuis le secteur de “La Masse“. Par exemple, celui de la “Pointe de la Masse“ à 2804 m ou en haut du “Lac Noir“. Il y a non seulement le Mont Blanc pile en face, mais aussi une très belle vue plongeante sur la vallée et l’on peut presque apercevoir Moutiers.

Côté hors-pistes, je privilégie vraiment tout ce qu’il y a en-dessous du télésiège “Lac Noir“. Ce sont des runs courts avec des sauts de barres rocheuses un peu partout. Dès que les conditions sont là, ce coin est vite joueur. Heureusement, il n’y a pas encore trop de monde qui y va. Toutefois, il y en a de plus en plus… Pour un itinéraire un peu moins engagé, à l’arrivée de cette même remontée sur la droite au niveau des petites crêtes, il y a environ deux minutes à monter à pieds puis en descendant, “Les Yvoses“ sont accessibles. Cette option n’est pas dure, il y a beaucoup de dénivelé et cette option permet d’arriver jusqu’au télésiège du “Bettex“. Ce n’est pas très raide, donc il n’y a pas de risques inconsidérés même si le risque zéro n’existe pas, surtout en hors-pistes. C’est un itinéraire incontournable de la station. Il y a aussi quelque chose de sympa à faire au coucher du soleil, le hors-piste “Les Crêtes“ pour rejoindre le village de St Marcel. C’est grandiose en fin de journée ».

 

LES MENUIRES POUR MANGER OU BOIRE UN VERRE


« Pour boire mon café le matin, je vais au “Tilbury“ situé à La Croisette. L’établissement est ouvert assez tôt le matin, fait aussi boulangerie et l’ambiance y est chaleureuse. Tout le monde s’y retrouve un peu avant d’attaquer la journée.

Pour manger le midi sur les pistes, ça se passe au restaurant d’altitude “Le Chalet des Neiges“, au sommet de la télécabine du “Roc des 3 Marches“. C’est le restaurant du père du skieur Kevin Guri. Allez discuter avec lui de ski, il est à fond dedans et très sympa. Pour un restaurant d’altitude, le rapport qualité prix est excellent et les tarifs ne sont pas excessifs. Je vous conseille la tarte tatin en dessert, elle est incroyablement grosse, fait maison et délicieuse.

Pour aller boire une bière en fin de journée et même si c’est un restaurant, je vais à “La Trattoria“ à la Croisette. C’est un peu le fief de tous les jeunes et des moniteurs. C’est là où il y a les plus grosses fêtes et que l’on voit les choses les plus incroyables.

Pour manger, je conseille “La Ferme de Reberty“ au cœur du nouveau village de Reberty, dans un cadre tout en bois magnifique. On y est très bien reçu, il y a un feu de bois, les plats sont excellents... Par contre, mieux vaut réserver car tout le monde veut y aller ! Pour boire un verre après, direction le “Skilt“ ».