On dit souvent que le pisteur est un véritable « Saint-bernard » pour les skieurs. Question sécurité, il est aux premières loges.

Les 3 principales missions d’un pisteur secouriste sur le domaine skiable sont l’entretien, la prévention et le secours. Dépendant des services des pistes de la station, il est chargé de la sécurité sur tout le domaine skiable.

 

Journée type d'un pisteur secouriste

La journée type d’un pisteur commence avant l’ouverture des pistes. Il parcourt chaque piste pour vérifier qu’il n’y a pas eu de problème lors du damage de nuit et pour remettre en place le balisage et la signalétique. Quand c’est nécessaire, l’équipe de pisteurs sécurise le domaine en déclenchant artificiellement des avalanches. C’est d’ailleurs un des aspects importants de leur métier, tout comme le secours aux blessés.
Lorsqu’une personne se blesse sur les pistes ou en dehors, ils assurent les premiers secours et procèdent à son évacuation ou participent aux évacuations téléportées. Ils peuvent aussi être amenés à rechercher une personne disparue sous une avalanche ou égarée sur le domaine skiable.
En plus de ces responsabilités importantes, le pisteur a aussi un rôle essentiel d’information et de conseil afin d’éviter les accidents.


Qualités requises

Un pisteur doit avoir de très bonnes capacités physiques et un très bon niveau de ski. Il connaît bien le milieu montagnard et le domaine skiable où il travaille n'a pas de secret pour lui.
Il faut aussi avoir de la rigueur et du soin, des capacités relationnelles, d’observation et d’analyse ainsi que des aptitudes à travailler en équipe. Résistance physique, sang-froid et sens du contact sont de rigueur !


Formation

Trois niveaux régissent le métier :
-Le pisteur secouriste alpin 1er degré assure les tâches qui lui ont été confiées.
-Le pisteur secouriste alpin 2e degré doit avoir des capacités d'organisation du travail et de management du personnel.
-Le pisteur secouriste 3e degré peut assurer la responsabilité d'un domaine skiable.

Il est obligatoire d’être titulaire d’un brevet national pour exercer ce métier, options ski alpin ou ski nordique.
Pour préparer le diplôme, il y a certains pré-requis : être âgé de plus de 18 ans, être titulaire de l’A.F.P.S (Attestation de Formation aux Premiers Secours) et avoir le premiers secours en équipe niveau 2.
L’inscription à la formation de pisteur est subordonnée à la réussite d’un test de ski alpin ou nordique (il faut être titulaire de la flèche ou du géant de Vermeil).

Des diplômes de pratiques sportives liées au monde de la montagne sont aussi appréciés :
  - BEES (brevet d’état d’éducateur sportif) ski alpin et BEES ski nordique de fond
  - Brevet d’Etat d’alpinisme


Salaires

En saison, un pisteur secouriste débutant gagne aux alentours du SMIC : 1 280 € par mois, auxquels il convient d’ajouter un repas par jour, une prime d’habillement et le prix des forfaits de ski. Un pisteur confirmé peut gagner 2 300 € brut par mois.

 + d'infos
E.N.S.A. (Ecole Nationale de Ski et d'Alpinisme)
35, Route du Bouchet
BP24
74401 CHAMONIX MONT-BLANC 
04 50 55 30 30
http://www.ensa-chamonix.net